Le passage obligé du Guide de la moto

La Victory Empulse TT... (fournie par les éditions MCG)

Agrandir

La Victory Empulse TT

fournie par les éditions MCG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les lecteurs du Guide de la moto ont dû patienter encore plus longtemps que d'habitude avant de pouvoir se procurer la 22e édition de l'ouvrage. Mais lorsqu'ils ont enfin pu mettre la main sur celui-ci, ils ont eu droit à une surprise. Leur «bible» ne contenait pas seulement des informations sur les modèles 2016, il présentait aussi quelques 2017.

«On avait pensé l'année passée faire un Guide 2015-2016», lance Bertrand Gahel. «Mais j'avais un doute. Je me disais : "Est-ce que 2015 est une année exceptionnelle où tout sort très tard et que, dès l'année prochaine, tout va rentrer dans l'ordre et on va pouvoir lancer le guide plus tôt?" Et finalement, je ne l'ai pas fait. Mais cette année, certains modèles sont arrivés tellement tard qu'ils ont été étiquetés 2017. Je n'ai donc pas eu le choix.

«À moyen terme, il semble que ça sera de cette manière que l'industrie fonctionnera. Mais je ne peux pas promettre que lors des cinq prochaines années, le Guide gardera la formule adoptée en 2016. Tout change autour de nous et on va continuer à s'adapter.»

Gahel indique qu'il y avait deux manières de réaliser un ouvrage comme le sien. Le publier à une date fixe avec le matériel disponible à ce moment-là, ou encore - et c'est cette dernière philosophie qui a toujours guidé l'auteur dans ses décisions - repousser dans le temps la publication de l'ouvrage afin de produire un livre des plus complets. Gahel rappelle qu'il fut une époque, avant la crise économique de 2008, où le Guide de la moto était publié pour les Fêtes. Depuis, la date de publication n'a cessé d'être retardée.

«Et les raisons ne viennent pas de nous. Elles viennent de l'industrie qui continue à se transformer chaque année. Les constructeurs annoncent les produits très, très tôt. En novembre, ils disent : "On va avoir telle moto pour la prochaine saison." Quand arrivent les salons, la moto est là, mais ce que les gens ne savent pas, c'est qu'elles ne sont pas fonctionnelles. Elles sont encore en développement. Souvent, la préproduction commence un mois ou deux après les salons. Le temps qu'elle soient produites, mises dans des paquebots et emmenées ici, on est souvent rendu au mois de juin, au mois de juillet et parfois plus tard encore.

«Réaliser le Guide est devenu un casse-tête de timing. Il faut savoir qui fait quoi et quand, qui nous laisse essayer quoi et quand et là, l'été avance. Qu'est ce qu'on fait? Est-ce que l'on enlève des informations du livre? Est-ce que l'on continue à respecter nos lecteurs ou on les triche? Est-ce qu'on reçoit des plaintes des gens qui auraient aimé que le guide arrive plus tôt ou celles de lecteurs qui déplorent qu'il ne soit pas complet? Pour faire un beau et un bon livre, quand est-ce qu'il doit sortir?  Nous, on choisit de le publier quand on a toutes les informations qui nous sont nécessaires. Est-ce que c'est risqué? Ça l'a toujours été. Mais est-ce la bonne chose à faire parce c'est ce qui respecte les gens qui achètent le livre et est-ce que cette manière de faire fonctionne? La réponse est oui.»

Le Guide de la moto n'aura jamais été aussi volumineux... - image 2.0

Agrandir

Le Guide de la moto n'aura jamais été aussi volumineux qu'en 2016-2017.

«Le plus beau»

Le Guide de la moto n'aura jamais été aussi volumineux qu'en 2016-2017. Avec ses 464 pages, il est aussi gros que l'édition soulignant son vingtième anniversaire il y a deux ans. Fidèle à son habitude, le Guide de la moto est un produit unique. C'est une référence. Les amateurs de motos y trouveront moult informations sur les différents types de motos disponibles, ils pourront satisfaire leur curiosité avec la section prototypes, où il est possible de découvrir des scooters électriques, et de rêver dans la section atlas.

«Quand on parle d'un beau livre de table, le Guide de cette année est clairement le plus beau, celui qui est présenté avec le plus de classe et le plus complet», affirme Gahel. «On a le même nombre de pages qu'en 2014, sauf qu'à l'époque on avait profité du vingtième anniversaire pour y mettre une section rétro d'une cinquantaine de pages. En comparaison, le Guide 2016-17 n'est pas une édition spéciale, c'est un livre «normal».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer