Fiat Chrysler revoit ses chiffres de ventes aux États-Unis

Fiat Chrysler examine la possibilité de ne plus... (AP)

Agrandir

Fiat Chrysler examine la possibilité de ne plus communiquer ses ventes sur la base mensuelle mais plutôt de le faire à la fin de chaque trimestre.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA), objet d'enquêtes aux États-Unis pour des ventes supposées factices, a révisé mardi ses chiffres de ventes mensuelles depuis 2010 et promis plus de transparence.

Ce réexamen des ventes a pour première conséquence que Fiat Chrysler ne peut plus se targuer d'avoir enchaîné 75 mois consécutifs de ventes record aux États-Unis. Cette marque s'arrête à 40 mois, indique le groupe dans un communiqué.

En appliquant une nouvelle méthodologie comptable, le groupe automobile indique être parvenu à la conclusion que ses ventes avaient baissé de 3 % en septembre 2013 au lieu d'une hausse de 1 % comme annoncé à l'époque.

C'est aussi le cas en août 2015 où les ventes américaines ont diminué de 1 % et non augmenté de 2 % comme annoncé.

Dernier réajustement : en mai 2016, les ventes ont dévissé de 7 % et non augmenté de 1 % comme annoncé initialement.

L'impact sur les volumes de ventes annuelles est en revanche minime, ajoute le constructeur dont la nouvelle méthodologie vise à ne déclarer que les ventes effectives réalisées par ses concessionnaires et les livraisons effectuées directement par lui-même.

Base trimestrielle

Fiat Chrysler examine par ailleurs la possibilité de ne plus communiquer ses ventes sur la base mensuelle mais plutôt de le faire à la fin de chaque trimestre.

Les ventes mensuelles des voitures sont un baromètre sur lequel s'appuient les experts et les médias pour prendre le pouls de l'industrie automobile américaine.

Elles permettent aussi d'avoir une idée de l'état de la consommation américaine, les prêts automobile représentant une partie importante des crédits à la consommation aux États-Unis. Ces annonces de FCA interviennent au moment où le gendarme de la bourse américain, la SEC, veut vérifier que le groupe n'a pas violé la réglementation boursière, tandis que le département de la Justice le soupçonne de fraude.

Ces investigations font suite à une plainte déposée en janvier dernier par deux concessionnaires américains accusant FCA US, l'ex-Chrysler devenue filiale de FCA, de truquer ses chiffres de ventes aux États-Unis.

Fiat Chrysler aurait mis en place, selon eux, un programme spécial lié à la performance baptisé VGP pour inciter ses concessionnaires à falsifier leurs ventes à la fin du mois contre une rémunération déguisée en aides publicitaires et marketing.

L'un affirme avoir gonflé ses chiffres en faisant état d'une fausse vente de 16 véhicules.

Cette combine se déroulait généralement en fin de mois juste à temps pour que les fausses ventes soient comptabilisées dans le bilan mensuel.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer