Gentec lance un bloc chargeur-pile au lithium

François Giroux, président de Gentec, affirme que son... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

François Giroux, président de Gentec, affirme que son entreprise a investi quelques centaines de milliers de dollars dans la conception de ce bloc chargeur-pile au lithium.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'entreprise Gentec a développé une technologie qui pourrait mettre au rancart les traditionnelles génératrices au diesel utilisées dans l'industrie du transport et de la machinerie lourde. L'innovation peut également servir de recharge mobile pour dépanner des voitures ou des autobus électriques, a appris Le Soleil.

Présente au 29e Symposium international sur les véhicules électriques (EVS29) à Mont­réal, la compagnie de Québec y dévoile actuellement son nouveau produit. Le bloc chargeur-pile au lithium, baptisé RS-Lithium, peut notamment servir pour le transport minier, ferroviaire, maritime ou le camionnage. 

La technologie peut par exemple être installée sur un camion à pompe, une remorqueuse ou un véhicule qui sert à transporter le béton.

Actuellement, une génératrice diesel installée sur une bétonnière - qui sert à actionner le tonneau - nécessite que le moteur du véhicule soit en marche afin de produire du courant, explique François Giroux, président de Gentec. «Avec un bloc chargeur-pile au lithium, qui a été rechargé auparavant à partir d'une entrée électrique, le moteur du véhicule n'aurait plus besoin de fonctionner [pour faire tourner le tonneau]», poursuit-il.

En comparaison d'une génératrice au diesel utilisée à plein régime, Gentec estime que l'utilisation de la solution RS-Lithium permet d'éviter la combustion de 9000 litres de diesel par année et d'ainsi réduire l'émission de 26 tonnes de GES.

«Silencieux»

«RS-Lithium est un produit propre et silencieux. De plus, il s'avère économique puisque l'alimentation électrique est 10 fois moins coûteuse que celle en diesel. Le retour sur l'investissement est d'environ trois ans», note au bout du fil M. Giroux, ajoutant que le RS-Lithium a une capacité de 28 kWh à 110 kWh et ses usages sont multiples.

Pour l'heure, l'entreprise basée dans le parc industriel Colbert vise principalement le marché de l'équipement lourd. Le président n'écarte toutefois pas la possibilité de rendre un jour la technologie disponible aux particuliers. 

«Cela pourrait se faire en deuxième vie des batteries. [...] Lorsqu'elles vont être un peu plus usées et que leur capacité va être moins forte. Elles pourraient servir à faire des battery pack pour les résidences», souligne M. Giroux. «Le produit est très eco-friendly. On peut même lui donner une troisième vie, car le lithium peut être recyclé», ajoute-t-il.

La solution RS-Lithium peut également servir aux compagnies de remorquage. Le bloc chargeur-pile peut être monté sur des unités de dépannage mobile. «Le produit permet de recharger des véhicules électriques en panne sans avoir besoin de les remorquer», affirme M. Giroux, dont l'entreprise a investi quelques centaines de milliers de dollars dans l'aventure.

Fondée en 1959, Gentec, qui compte 130 employés, conçoit et fabrique des produits électroniques de haute technologie, de puissance et de gestion d'énergie. Le chiffre d'affaires de la compagnie, qui possède deux usines à Québec, est d'environ 20 millions $. Elle compte notamment parmi ses clients Hydro-Québec. 

Gentec brasse des affaires au Canada (80 %), aux États-Unis (10 %), au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer