Essai routier du Nissan Titan XD 2016: l'entre-deux

Le Nissan Titan XD 2016... (fournie par Nissan)

Agrandir

Le Nissan Titan XD 2016

fournie par Nissan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

Le Titan devait bousculer l'hégémonie du modèle américain. Il n'en a rien fait. Au contraire, il a été moqué. Comme le Toyota Tundra qui, lui aussi, aspirait à proposer une vision de rechange aux poids lourds de GM, Ford et Chrysler.

Douze ans après son lancement initial, le Titan remet les pendules à zéro. La benne, la cabine surélevée et le moteur diesel signé Cummins donnent au nouveau Nissan un air de dur à la tâche, mais les chromes, le cuir et le prix qu'il commande trahissent, dans la déclinaison Platinum Reserve à tout le moins, son aspiration à séduire l'entrepreneur et non son ouvrier.

Au cours des 20 dernières années, la camionnette s'est découvert une vocation de véhicule de loisirs, voire familial; les particuliers représentent une part importante des ventes. Nissan le savait déjà. Ce que l'entreprise japonaise ignorait, cependant, c'est qu'une partie de la clientèle hésitait entre les versions ordinaires et HD (Heavy Duty) proposées actuellement sur le marché. Entre «trop» et «pas assez», il y a un juste milieu, pensent les concepteurs de cette camionnette de l'entre-deux. Si vous ne connaissez pas trop l'univers très particulier des camionnettes grand format, le Titan est en quelque sorte le chaînon manquant entre un F-150 et un F-250 (Ford) ou un RAM 1500 et un RAM 2500. Pour répondre à tous les goûts et demandes, le Titan XD offre le choix entre trois cabines et autant de bennes. La nomenclature de la gamme et le prix que chaque déclinaison commande faciliteront sans doute le choix.

Dans sa déclinaison XD, le Titan reprend à son compte la robuste architecture du fourgon commercial NV. Rien de trop compliqué : ressorts hélicoïdaux à l'avant et suspension à lames à l'arrière. Le diamètre des disques de frein a été optimisé et un différentiel autobloquant électronique se rend disponible.

Pour marquer les esprits, les motoristes de Nissan hissent dans l'antichambre du Titan - laquelle se visite pratiquement à l'aide d'un escabeau - un moteur turbodiesel signé par le spécialiste américain Cummins. Une motorisation parfaitement à l'aise pour mouvoir le camion et sa charge (plus de 5000 kg) avec aisance. À noter que Nissan propose également une motorisation essence (un V8).

Une couche de chrome

Juste à l'observer, on comprend tout de suite que le Titan se destine à ceux qui pratiquent activement des loisirs encombrants, voire envahissants. Sa benne accueille sans chichis vélos, matériel de pêche ou de chasse. On entasse joyeusement tout cela pour partir en expédition vers des lieux qu'on atteindra sans trop de mal grâce au rouage à quatre roues motrices «sur demande». Sans aller jusque-là, le Nissan est parfait pour déménager au pied levé le canapé de fiston ou faire le plein de matériaux de construction. En version «multiplace», cinq personnes peuvent s'asseoir dans l'habitacle. Et si l'on envisage d'emporter quelques bagages, il faudra inévitablement couvrir la benne d'une bâche, offerte au rayon des options. Ce faisant, vous y découvrirez aussi plusieurs accessoires permettant d'aménager la benne selon vos besoins.

Malgré le chrome et les «boiseries» (un peu kitsch), l'intérieur du Titan ne verse pas dans le faste mais, dans sa déclinaison Platinum Reserve, il va bien au-delà des standards de confort des engins strictement utilitaires, notamment dans le domaine de l'insonorisation. On n'en attendait pas moins vu le prix que cette version commande. Les bacs de rangement sont bien là et les prises pour brancher nos appareils électroniques ne manquent pas. En revanche, on s'étonne, vu la taille de ce véhicule, de trouver des commandes aussi ténues - on pense notamment au rhéostat des sièges chauffants. On est également frappé par l'absence de véritables avancées sur le plan de la connectivité - dimensions de l'écran de navigation ou absence d'applications telles que Apple Car Play, pourtant répandues dans d'autres catégories.

Le Nissan Titan XD 2016... (fournie par Nissan) - image 2.0

Agrandir

Le Nissan Titan XD 2016

fournie par Nissan

Force tranquille

La suspension à large débattement, assez ferme au bout du compte, n'a pas été conçue pour lisser les imperfections de la chaussée, mais pour permettre à ce travailleur de force de rouler sa bosse. Cela secoue un peu, mais on s'en remet, même si on se trouve assis derrière.

La bête, du reste, n'a pas besoin d'être cravachée et se conduit en souplesse, pour peu que l'horizon soit (bien) dégagé. Son moteur est du genre pépère, mais il tracte sans peine les quelque 3000 kg de l'engin et consomme avec sobriété. Celui-ci se laisse gentiment mener avec sa très douce - et très démultipliée - direction à billes, à laquelle on reprochera le manque de rappel. La boîte de vitesses est bien étagée, mais d'aucuns lui en voudront de dévaler aussi sèchement ses rapports.

Physiquement impressionnant, le Titan est - on le redoutait - plutôt pataud en ville. Son immense diamètre de braquage le rend peu agile et particulièrement difficile à garer. Normalement, il faudrait aussi se méfier du manque de visibilité arrière lorsqu'on fait une manoeuvre, mais le Titan offre une quantité impressionnante de capteurs qui permet de le manier sans cogner les véhicules qui gravitent dans son environnement. Perché au-dessus du flot de la circulation, on se sent néanmoins en parfaite sécurité. Et l'on constate, un peu gêné, l'empressement avec lequel les autres automobilistes vous accordent la priorité... même la nuit. À ce sujet, une fois n'est pas coutume, soulignons la qualité des phares de ce véhicule.

Il faut par ailleurs prendre soin, en configuration deux roues motrices, de manier le Nissan avec doigté sur chaussée mouillée et de faire preuve d'anticipation dans les phases de freinage. Les distances sont longues. Très longues. Prudence.

Le Nissan Titan XD 2016... (fournie par Nissan) - image 3.0

Agrandir

Le Nissan Titan XD 2016

fournie par Nissan

Le pour et le contre

On aime

  • Souffle et rendement du turbodiesel
  • Confort de la cabine
  • Astuces et rangement
On aime moins

  • Encombrement spectaculaire
  • Ergonomie de certaines commandes
  • Direction lente

Ce qu'il faut retenir

  • Fourchette de prix: 44 900 $ à 73 900 $
  • Frais de transport et de préparation: 1795 $
  • Garantie de base: 36 mois ou 60 000 km
  • Moteur: V8 DACT 5,0 litres turbodiesel
  • Puissance: 310 ch à 3200 tr/min 
  • Couple: 555 lb-pi à 1600 tr/min
  • Poids: 3392 kg
  • Rapport poids/puissance: 10,94 kg/ch
  • Mode: 4 X 4 prise temporaire
  • Transmission de série: automatique à six rapports
  • Transmission optionnelle: aucune
  • Direction: à billes 
  • Diamètre de braquage: 16,3 m
  • Freins (av.-arr.): disque-disque
  • Pneus (av.-arr.): 265/60R20
  • Capacité du réservoir: 98 litres 
  • Carburant recommandé: diesel
  • Capacité de remorquage (maximale): 5393 kg
  • Consommation réelle: 13,6 l/100 km
  • Visibles dans les concessions: maintenant
  • Pour en savoir plus: www.nissan.ca

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer