Moteurs diesel: Mercedes poursuivi aux États-Unis

Un client accuse Mercedes d'avoir menti sur le... (Archives AP)

Agrandir

Un client accuse Mercedes d'avoir menti sur le niveau des émissions polluantes de ses véhicules dotés de la technologie BlueTEC.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz est attaqué en justice aux États-Unis par un client qui l'accuse d'avoir menti sur le niveau des émissions polluantes de ses véhicules dont les moteurs sont équipés de la technologie diesel «propre» BlueTEC.

Un recours judiciaire collectif (class action) a été déposé contre la filiale de Daimler devant un tribunal de l'Illinois ce jeudi, indique le cabinet d'avocat Hagens Berman, dont la spécialité est de représenter des consommateurs lésés.

Mercedes-Benz aurait présenté les véhicules concernés comme émettant «jusqu'à 30% moins de gaz à effet de serre que les (moteurs) essence», argue le plaignant, propriétaire d'une voiture Mercedes.

Or des tests sur la route ont montré des émissions 19 fois supérieures aux normes standard américaines, avance-t-il dans sa plainte, allant jusqu'à affirmer que Mercedes aurait équipé les moteurs diesel BlueTEC d'un dispositif permettant de contourner les normes de pollution américaines quand les températures sont sous les 50 degrés Fahrenheit (10 °C).

«Mercedes n'a jamais divulgué aux consommateurs que les technologies diesel BlueTEC polluaient à des niveaux illégaux quand les véhicules sont conduits dans des conditions de basses températures», dénonce le plaignant.

Contacté par l'AFP, le constructeur allemand, qui a le vent en poupe aux États-Unis, a rejeté ces accusations «sans fondement» qui tombent au moment où son compatriote Volkswagen est englué dans une affaire de moteurs diesel truqués pour déjouer les normes environnementales américaines.

«Nous sommes en train d'examiner les documents [judiciaires] et allons nous défendre», a indiqué Joerg Howe, un porte-parole de Daimler, maison mère de Mercedes-Benz.

Le plaignant réclame des dommages et intérêts pour un montant non spécifié.

«L'exposition aux polluants a été liée à des problèmes de santé graves, dont des crises d'asthme et des maladies respiratoires suffisamment sérieuses pour que la victime se retrouve à l'hôpital», affirme le cabinet Hagens Berman, exhortant d'autres victimes potentielles à se joindre à l'action judiciaire.

Une dizaine de modèles est concernée: la ML (320 et 350), la ML Class, la GL 320, la GLE Class, la GLK Class, la S, la E et la R Class, la E320, la S350, la R320 et la Sprinter.

Sur son site Internet, Mercedes-Benz présente la technologie BlueTEC comme réduisant «au minimum les émissions de [...] moteurs diesel ultramodernes tout en abaissant leur consommation».

Ce système utilise, selon le groupe automobile, un catalyseur à oxydation et un filtre à particules dont l'objectif principal est «de réduire drastiquement les émissions d'oxydes d'azote - les seuls composants des gaz d'échappement dont la valeur est encore supérieure aux modèles essence pour des raisons liées à la conception des moteurs diesel».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer