Bentley Bentayga, «un VUS qui redéfinit la catégorie»

Le VUS Bentayga, au moment du dévoilement québécois... (Collaboration spéciale Paul-Robert Raymond)

Agrandir

Le VUS Bentayga, au moment du dévoilement québécois du modèle à Montréal, le 3 décembre 2015.

Collaboration spéciale Paul-Robert Raymond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul-Robert Raymond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Montréal) «Un VUS qui redéfinit la catégorie.» Voilà comment Joel Segal, président de Bentley Montréal/Décarie Motors, décrit la vision du véhicule utilitaire sport (VUS) du constructeur anglais Bentley Motors.

Le nouveau Bentayga, dont les premières unités produites sont sorties de l'usine de Crewe la semaine dernière, a été dévoilé pour la première fois au Québec dans les locaux du concessionnaire montréalais. Ce véhicule bouscule la perception de ce que peut être un VUS. D'abord parce qu'il est «le plus puissant et le plus rapide, le plus exclusif ainsi que le plus cher de sa catégorie», selon les dires de Bentley. 

Pour la route, le Bentayga aurait toutes les qualités d'une voiture Grand Touring. Sous le capot, un nouveau moteur W12 de 6,0 litres biturbo de 608 chevaux (447 kW), développe 663 lb-pi (900 N.m) de couple. Ce moteur permet de faire le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes. La vitesse maximale est fixée à 301 km/h.

Cette motorisation fait partie de la première mouture du Bentayga, telle que présentée au Salon de Francfort, en septembre dernier. Une version diesel et une autre hybride rechargeable devraient être dévoilées d'ici 2017.

Présentement, le Bentayga n'offre que quatre places, conducteur inclus, pour les occupants. Une version à sept places est dans les cartons, selon Bentley.

La finition à l'intérieur est tellement précise, selon Bentley, au point que la tolérance se calcule en dixièmes de millimètres. Toujours selon le constructeur, cela prend 130 heures pour construire chaque Bentayga à la main.

Mais quand on pose la question si on peut aller hors des routes asphaltées avec un véhicule valant au moins 266 090 $ (plus les frais de transport et de préparation, les taxes et les options), la réponse de Bentley ne se fait pas attendre.

«Ce véhicule est exceptionnellement capable de faire du hors-route», répond Kim Airey, directeur de l'exploitation chez Bentley. «Le Bentayga compte huit modes de conduite - quatre pour la route et quatre autres pour le hors-route - et sa suspension pneumatique permet d'élever sa garde au sol pour affronter les terrains irréguliers», ajoute-t-il en précisant que le véhicule a été testé sur cinq continents dans des conditions extrêmes. 

Selon le constructeur, la conduite hors route a été testée dans la neige, la glace, la boue, les dunes, les sentiers rocheux et forestiers. Le Bentayga a été soumis à des angles d'inclinaison allant jusqu'à 35°, dans tous les sens. De plus, Bentley soutient que la protection sous la caisse est robuste, assurée par des protecteurs faits de matériaux composites.

Tous vendus

Les plus de 600 exemplaires de la première production de Bentayga ont tous été réservés avec des dépôts, selon M. Airey. Décarie Motors, concessionnaire Bentley exclusif au Québec, a déjà obtenu entre 20 et 25 dépôts pour des Bentayga. Les premiers véhicules devraient être livrés vers le milieu de l'année 2016.

Enfin, ce dévoilement a aussi été l'occasion pour Décarie Motors de faire défiler dans les rues de la métropole le Bentayga - un des trois véhicules de préproduction - dans le contexte d'une collecte de jouets pour les enfants hospitalisés à l'Hôptal Sainte-Justine et à l'Hôpital de Montréal pour enfants. Des centaines de jouets ont été recueillis.

Une montre plus chère que le VUS

Ne se contentant pas d'offrir le VUS le plus cher au monde, Bentley propose pour le Bentayga une montre plus chère que le modèle lui-même, la Breitling Mulliner Tourbillon.

Le prix de cette option -  150 000 livres sterling (303 000 $) - la rend plus coûteuse que le modèle de base du Bentayga. Sertie de huit diamants, la montre Tourbillon repose sur un mécanisme non électrique de remontage automatique. Ceux qui ont connu les montres-bracelet à remontage automatique se rappelleront qu'on pouvait la remonter en bougeant son bras. Chose impossible dans une auto. C'est là qu'intervient un très complexe et inhabituel mécanisme qui fait tourner la montre sur elle-même trois fois toutes les 15 minutes. Un bouton permet aussi de la faire tourner sur demande, question d'impressionner ses amis ou pour être sûr que le mécanisme est bel et bien remonté.

Mulliner est l'atelier de personnalisation des voitures Bentley, à condition d'y mettre le prix évidemment. Pour le Bentayga, Mulliner propose aussi un ensemble de pique-nique avec des compartiments climatisés pour ranger nourriture et boissons, ainsi qu'un plateau rétractable pour s'asseoir dans le hayon. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer