Un projet de loi déposé pour les concessionnaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Québec a présenté un projet de loi qui... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Québec a présenté un projet de loi qui évitera aux mécaniciens en lock-out de passer un autre hiver dans la rue. C'est la première fois depuis l'adoption du Code du travail, en 1964, que le gouvernement intervient pour mettre fin à une dispute contractuelle dans le privé.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Québec a déposé une loi qui forcera les concessionnaires d'automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean à reprendre avant la fin de l'hiver les 400 mécaniciens qu'ils ont mis en lock-out, il y a 32 mois.

Le ministre du Travail Sam Hamad a présenté une législation pour mettre fin au plus long conflit de travail qu'a connu le Québec, à l'exception d'un bras de fer, en Gaspésie, dans les années 80 dans un secteur de compétence fédérale, la radio.

C'est la première fois depuis l'adoption du Code du travail, en 1964, que le gouvernement intervient pour mettre fin à une dispute contractuelle dans le privé. Plusieurs sujets restent cependant en suspens.

Le projet de loi donne 50 jours aux dirigeants syndicaux de la CSD et aux porte-parole de la Corporation régionale des concessionnaires pour négocier une nouvelle convention collective. Ce délai ne débutera qu'à l'adoption de la loi. Cela ne peut intervenir avant la semaine prochaine.

Passé ce sursis, les mécaniciens reprendront le boulot dans les établissements (26 des 28 concessionnaires de la région) où ils ont fait du piquetage depuis février 2013.

Les deux parties auront 15 jours pour s'entendre sur le choix d'un arbitre. Celui-ci aura 50 jours pour déterminer les conditions pour la nouvelle convention collective. Et il pourra prendre six mois pour rédiger son rapport.

Le ministre du Travail a insisté que la loi qui ne dicte pas les conditions de travail. «C'est la première fois que je dépose un projet de loi que je ne souhaite pas mettre en application.» Il a plaidé qu'il ne pouvait agir plus tôt puisqu'il fallait donner toutes les chances pour un accord négocié.

Il n'a pas caché que la querelle patronale-syndicale faisait trop mal à la région pour que le gouvernement demeure plus longtemps un témoin passif. «Ce conflit correspond à 280 000 jours/personne de travail perdus», une perte de quelque 30 millions $ en salaires et «une hausse substantielle de faillites» personnelles. «La tension sociale était élevée.»

«Déchirant»

Le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, s'est montré soulagé. «Maintenant, il y a une pression supplémentaire sur les travailleurs et la partie patronale, après plus de 1000 jours de conflit [...] pour conclure une entente de bonne foi. Un point plus positif, [les mécaniciens] ne passeront pas l'hiver dans la rue.»

Il a convenu que le conflit est «déchirant. C'est un petit milieu. Les gens se connaissent. Il est temps d'arriver à une entente.» Alexandre Cloutier a répondu que le gouvernement de Pauline Marois, dont il a fait partie, ne pouvait intervenir parce qu'il devait donner une chance à la négociation. «C'était trop tôt.»

Pour le député de Québec solidaire Amir Khadir, «nous aurions pu en venir à ça depuis longtemps. On a laissé pourrir le conflit et appauvri à la fois les concessionnaires et les employés. Nous, nous sommes en faveur d'un modèle à l'européenne, où il n'y a pas de lock-out. Quand les parties ne s'entendent pas, il y a un négociateur.»

Le député solidaire croit que le précédent gouvernement péquiste aurait dû agir, mais, a-t-il avancé, le Parti québécois, «depuis l'affaire de l'amphithéâtre, en 2011, n'était pas bien placé pour régler ce dossier de lock-out parce qu'il était en train de recruter Pierre Karl Péladeau, le roi des lock-out au Québec», a-t-il lancé en faisant allusion au passé du chef péquiste comme pdg de Québecor.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer