Deux livres sur l'auto, un «phénomène culturel»

L'annuel de l'automobile 2016 et Le guide de... (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'annuel de l'automobile 2016 et Le guide de l'auto 2016 passent en revue chacun près de 300 modèles de véhicules, présentement vendus sur le marché.

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul-Robert Raymond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Chaque automne, deux livres sur l'automobile - il y en a déjà eu trois il n'y a pas si longtemps - arrivent dans les librairies. Un phénomène unique au Québec, alors qu'il n'existe rien de similaire dans le rest of Canada ou même aux États-Unis.

«Il s'agit d'un phénomène culturel», explique Alain Morin, collaborateur au Guide de l'auto 2016 et auteur du livre 50 ans de passion, qui retrace l'histoire de cette institution (lire l'autre texte). «Si on veut s'informer en français sur les voitures, on n'a pas vraiment le choix», ajoute-t-il.

Il renchérit avec le fait que les Canadiens anglais sont plus à l'aise avec les magazines sur l'automobile. «À mon avis, c'est peut-être plus efficace sous la forme d'un livre, on a toute l'information à un endroit. Alors que dans le cas des magazines, il faut s'abonner, tomber sur le bon numéro qui traite du véhicule sur lequel on veut lire, etc.»

Pourquoi les anglophones n'adoptent-ils pas la formule du livre? M. Morin répond que des essais avaient été faits par le passé de traduire le Guide de l'auto, mais que cela n'avait pas fonctionné.

Clientèle type

Existe-t-il une clientèle particulière pour chacun des deux livres, ou cela se ressemble? «Oui et non, répond M. Morin. C'est probablement plus une question de fidélité ou de volonté de collectionner les publications. Il y en a beaucoup qui achètent les deux.»

Opinion partagée par Benoit Charette, rédacteur en chef de L'annuel de l'automobile 2016. «Je divise notre clientèle en trois. Le premier tiers achètent tous les livres. Ce sont des maniaques et des fanatiques. Ils achetaient même le livre de [feu] Jacques Rainville. Ce sont de bons consommateurs.

«Ensuite, le deuxième tiers est constitué de gens qui prévoient changer d'auto et qui cherchent de l'information. Enfin, le dernier tiers, ce sont ceux qui offrent le livre en cadeau à Noël», explique M. Charette.

Évidemment, le but premier est d'informer les acheteurs potentiels d'automobiles. «Quand j'ai commencé à faire L'annuel, j'ai toujours essayé de viser la clientèle de magasineux et de me mettre dans la peau de celui qui veut changer d'auto. De donner le maximum d'outils pour prendre une décision éclairée», ajoute M. Charette. «Les informations supplémentaires, comme les articles de début de livre, ça, c'est pour les maniaques, ceux qui en mangent...»

Le livre peut livrer de l'information différemment qu'on le ferait sur Internet, selon M. Morin. «On n'y retrouve pas le même genre d'information que sur le Web, c'est plus raffiné dans le Guide

Pour terminer, pour vous donner une idée de l'ampleur du nombre de modèles on peut retrouver dans ces deux livres, M. Morin nous a indiqué que le premier Guide de l'auto traitait de 16 voitures, et de 30 à la parution du deuxième. Maintenant, on en trouve 278. Pour cette raison qu'on ne peut plus transporter dans son sac en bandoulière les deux livres

- même seulement un - tellement ils sont rendus lourds.

*****

L'annuel de l'automobile 2016, Éditions La Presse, 704 p., 34,95 $

Le guide de l'auto 2016, Les Éditions de l'Homme, 674 p., 34,95 $

50 ans de passion, Les Éditions de l'Homme, 176 p., offert en coffret avec le Guide de l'auto, 59,95 $

Le livre 50 ans de passion est offert... (Photo fournie par LC Media) - image 2.0

Agrandir

Le livre 50 ans de passion est offert en coffret avec Le guide de l'auto 2016.

Photo fournie par LC Media

Un livre pour les 50 ans du Guide de l'auto

En 1967, le coureur automobile et animateur télé Jacques Duval allait réaliser tout «un exploit dans le domaine de l'imprimé» à l'époque.

Ces mots proviennent du journaliste automobile Alain Morin, qui a écrit, avec d'autres collaborateurs du Guide, un livre-souvenir pour souligner le 50e anniversaire de la première publication du Guide de l'auto.

Le livre 50 ans de passion, qui est offert sous la forme d'un coffret avec le Guide de l'auto 2016, compte 176 pages sous couverture rigide.

Dans cet ouvrage, «Jacques Duval [...] raconte les débuts de l'émission Prenez le volant sur les ondes de Radio-Canada. Cette émission a amené la parution du premier Guide de l'auto en 1967, et Jacques parle aussi de la façon dont toute cette aventure a commencé», explique M. Morin.

L'auteur a divisé le livre par décennies. Il «commence par un historique de l'automobile et de l'évolution du Guide durant cette période, le tout mis en contexte par rapport à la société». «Car le Guide de l'auto est le reflet de l'industrie automobile et cette dernière est le reflet de la société», de dire M. Morin.

Également, chaque Guide de l'auto de ces décennies est décortiqué et est suivi d'un essai routier marquant.

À la fin, les auteurs présentent un texte sur la préparation d'un Guide de l'auto, ainsi qu'un regard sur l'avenir de la publication et des médias imprimés en général.

*****

À lire aussi:

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer