Perquisitions chez Volkswagen en Allemagne

BERLIN - Des procureurs allemands ont procédé à des perquisitions, jeudi, au... (Photo: Associated Press)

Agrandir

Photo: Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

BERLIN - Des procureurs allemands ont procédé à des perquisitions, jeudi, au siège social de Volkswagen, à Wolfsburg, et à d'autres endroits en Allemagne.

Les enquêteurs étaient à la recherche de matériel qui pourrait les aider à identifier les responsables de la gigantesque supercherie qui a permis au constructeur allemand de truquer les tests antipollution américains de ses véhicules diesel. 

Volkswagen a suspendu quatre de ses employés, notamment trois gestionnaires qui étaient responsables du programme de développement des moteurs, et a embauché un cabinet d'avocats pour mener une enquête interne.

Plus tôt jeudi, le vice-chancelier allemand s'est rendu à Wolfsburg pour témoigner de son appui. Sigmar Gabriel, qui est aussi ministre de l'Économie, a demandé à la direction de Volkswagen s'assurer que le scandale était bel et bien derrière elle. «Je crois qu'il est important d'envoyer le message que, au bout du compte, les employés ne doivent pas payer pour [...] les comportements criminels des dirigeants», a-t-il déclaré au cours d'une rencontre organisée par les représentants syndicaux. 

Plan la semaine prochaine

Volkswagen pourrait par ailleurs présenter un plan dès la semaine prochaine sur les solutions arrêtées pour réparer ses modèles diesel équipés d'un logiciel truqueur destiné à contourner les normes anti-pollution.

En attendant, le flou entoure toujours les risques encourus par les propriétaires des modèles diesel épinglés qui continueraient à conduire leur voiture. «Tout dépend de l'État dans lequel ils habitent», a répondu Christopher Grundler, en charge du contrôle des émissions de l'industrie des transports au sein de l'agence de protection de l'environnement américaine (EPA), expliquant que les règles varient d'État à État. Il y en a qui sont, selon lui, plus regardants et exigent que la voiture ait fait l'objet d'un rappel pour que son propriétaire soit dans la légalité, tandis que d'autres sont plus indulgents.  AP

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer