Le plein... d'électricité, svp!

Le gouvernement du Québec a décidé d'octroyer une... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le gouvernement du Québec a décidé d'octroyer une aide financière directe de 763 000 $ à AddÉnergie pour développer des bornes électriques rechargeables adaptées à notre climat. Sur la photo, les deux fondateurs de l'entreprise Michaël, Desjardins et Louis Tremblay.

Le Soleil, Yan Doublet

Pierre Couture
Le Soleil

Les bornes payantes pour recharger votre prochaine voiture électrique feront bientôt leur apparition en sol québécois.

Hier, la compagnie AddÉnergie de Québec a présenté son prototype de borne de recharge intelligente commerciale qui pourrait être lancée sur le marché très prochainement.

«Pour nous, on voit un énorme potentiel de croissance au Québec et ailleurs dans le monde», a fait valoir hier le président d'AddÉnergie Technologies, Louis Tremblay, lors d'un point de presse au Salon de l'auto de Québec.

Les bornes électriques rechargeables conçues par AddÉnergie ont tellement plu au gouvernement du Québec qu'il a décidé de lui octroyer une aide financière directe de 763 000 $.

AddÉnergie a maintenant le mandat de créer un modèle adapté aux rigueurs de climat québécois et destiné aux véhicules électriques et hybrides rechargeables, a indiqué la ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau.

Issue de l'Université Laval, Add-Énergie est d'ailleurs la seule entreprise au Canada à concevoir et à fabriquer des bornes de recharge de ce type en aluminium. Dans le monde, une dizaine de joueurs sérieux pourraient éventuellement venir concurrencer l'entreprise de Québec.

Pour l'heure, la borne conçue par AddÉnergie permet de recharger une batterie d'une voiture en 26 minutes. L'utilisateur de la borne paie son plein d'électricité par carte de crédit ou de débit ou par une application contenue dans son téléphone intelligent.

AddÉnergie pense que les parcs de stationnement, les centres commerciaux et les stations-service actuelles sont susceptibles d'accueillir ses bornes de recharge.

Pour faire le plein à la maison, le propriétaire d'une voiture électrique n'aura pas besoin des services d'AddÉnergie. Il n'aura qu'à brancher son véhicule dans les prises de courant conventionnelles de sa résidence, et le tour sera joué.

Hydro suit le dossier

Hydro-Québec suit d'ailleurs de près les avancées d'AddÉnergie. «C'est quelque chose qui nous intéresse», a indiqué hier le directeur principal de la planification stratégique, Pierre-Luc Desgagné, présent au point de presse.

La société d'État doit déposer, d'ici juin au gouvernement québécois, un plan d'action stratégique visant la distribution de l'électricité pour les voitures électriques au Québec.

Dans le cas d'AddÉnergie, l'entreprise espère faire homologuer au plus vite ses bornes au Canada et aux États-Unis. L'entreprise aimerait obtenir ces certifications avant l'entrée en service des Nissan LEAF dans le parc automobile de Communauto à Québec et à Montréal.

D'ici là, les fondateurs d'AddÉnergie souhaitent compléter leur première étape de financement. L'objectif est de recueillir 7 millions $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer