L'irradiation des poulets demandée à Ottawa

Les États-Unis permettent depuis des années aux producteurs... (La Presse canadienne, Jonathan Hayward)

Agrandir

Les États-Unis permettent depuis des années aux producteurs de traiter la viande.

La Presse canadienne, Jonathan Hayward

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un groupe de défense des consommateurs exhorte Ottawa à faire la promotion de l'irradiation du poulet auprès des Canadiens, une pratique qui permettrait d'éliminer des insectes causant des maladies.

Bruce Cran, de l'Association des consommateurs du Canada, estime que le gouvernement fédéral n'a pas bien fait son travail pour informer les Canadiens sur le fait que l'irradiation est sûre. M. Cran craint que l'inaction du gouvernement puisse mener éventuellement à une épidémie meurtrière.

Le président du groupe croit que le gouvernement devrait fournir des informations aux Canadiens pour qu'ils agissent en connaissance de cause. En ce moment, Ottawa ne fait pas cela pour une raison qu'il ignore.

Plus tôt cette année, Santé Canada a autorisé la vente de boeuf traité avec un rayonnement ionisant similaire aux rayons X, qui aide à réduire le risque de maladies causées par l'E. Coli et la salmonelle. 

Les États-Unis permettent depuis des années aux producteurs de traiter la viande, mais l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a noté que les consommateurs ont tardé à adopter les produits en raison de la confusion sur le processus et sur ses effets. Certains Américains croient que la nourriture devient radioactive, selon l'agence américaine.

Robin Horel, président du Conseil canadien des transformateurs d'oeufs et de volailles, indique que ses membres appuient «totalement» l'initiative. 

Moins de vitamines

Le ministère fédéral avait examiné la possibilité d'irradier les volailles au début des années 2000, mais il n'avait pas modifié les règlements pour permettre cette pratique en raison des inquiétudes de certains intervenants.

Karen Graham, qui a présidé un comité de diététistes canadiens dans les années 80 qui avait étudié cet enjeu, a souligné que les aliments irradiés perdaient de la vitamine B et de bons gras tels que les Omégas-3. Ce procédé peut aussi éliminer des bactéries bonnes pour la santé. D'autres opposants font valoir que l'irradiation produit des toxines, dont le benzène, qui peuvent changer le goût de la viande.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer