Goûteurs à domicile pour tester les nouveautés

Avec le projet Goûteurs à domicile, Gibiers Canabec... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Avec le projet Goûteurs à domicile, Gibiers Canabec proposera ses produits à un plus large éventail de goûteurs.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dès l'automne prochain, des consommateurs québécois recevront gratuitement à leur porte des petits plats préparés par des entreprises du secteur de la transformation alimentaire de la région de Québec.

La mission de ces goûteurs triés sur le volet?

Soumettre leurs papilles gustatives aux nouveaux produits que les transformateurs alimentaires veulent commercialiser à grande échelle et commenter en long et en large leur expérience de dégustation pour exprimer leur appréciation ou, au contraire, leur dédain.

Le projet collaboratif appelé Goûteur à domicile voit le jour à Québec.

«Il s'agit d'une expérience pilote qui permettra à des transformateurs alimentaires - nous comptons en recruter entre 8 et 12 au cours des deux ou trois prochaines semaines - d'impliquer les consommateurs dans le processus de développement de leurs nouveaux produits», explique Sandra Hardy, directrice du créneau d'excellence Aliments santé chez Québec International.

Deux fois par année, les entreprises participantes pourront expédier leurs dernières innovations culinaires à 100 consommateurs québécois correspondant en mille à la clientèle visée particulièrement par le nouveau produit sorti directement de l'imagination de leurs spécialistes en recherche et développement.

Les échantillons seront d'abord acheminés par les transformateurs alimentaires au Groupe TAQ, une entreprise adaptée de Québec qui a développé une expertise de pointe en matière de préparation et de traitement d'envois postaux. «Les boîtes contenant les échantillons seront ensuite envoyées directement au domicile des goûteurs», précise Sandra Hardy.

Recrutement

Et les goûteurs, comment seront-ils choisis?

Le créneau d'excellence Aliments santé a fait appel à une autre compagnie de Québec, Inbe, pour aider les transformateurs à identifier ceux et celles qui, en fin de compte, auront leur mot à dire sur les chances de succès commercial d'un nouveau produit. Cette firme a développé des outils scientifiques de validation de marché à partir de l'opinion de consommateurs. Et des volontaires pour essayer de nouveaux produits, son carnet d'adresses n'en manque pas. 

Avec les entreprises agroalimentaires, Inbe prépara les questionnaires qui permettront aux goûteurs d'évaluer le produit qu'ils ont testé, et ce, à partir d'une plateforme informatique adaptée.

L'idée d'un projet collaboratif de Goûteur à domicile est venue de Sophie Desforges qui est responsable de la recherche et développement et du contrôle de la qualité chez Gibiers Canabec.

«Depuis un peu plus de 18 mois, nous avons rassemblé un petit groupe de dégustation à l'interne composé d'une cinquantaine de goûteurs. Il s'agit de personnes qui font partie de nos entourages immédiats ou qui sont des contacts de nos contacts. Donc, des goûteurs qui connaissent bien Gibiers Canabec. Avec le projet Goûteur à domicile, nous serons en mesure d'atteindre des consommateurs qui ne savent pas qui nous sommes et qui bâtiront leur opinion sur nos produits à partir des critères, disons-le, plus objectifs», précise Mme Desforges.

«Actuellement, notre réseau se limite au territoire de la ville de Québec. C'est plus facile à gérer sur le plan de la logistique. C'est notre livreur qui fait la distribution des échantillons. Avec le nouveau projet, nous pourrons recevoir des avis de consommateurs partout au Québec.»

Puisque plusieurs joueurs de l'industrie vont mettre l'épaule à la roue, le projet de service de dégustation à domicile permettra à de plus petites entreprises de se payer les bons services de goûteurs. Non seulement la facture sera moins élevée - 2500 $ plus les taxes pour un membre du créneau dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1 million $ -, mais la gestion des envois postaux et de la collecte de données est confiée à des tiers.

Dans la région de Québec, l'industrie de la transformation alimentaire compte 160 entreprises qui font travailler 6750 personnes et dont le chiffre d'affaires annuel dépasse 1,3 milliard $.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer