Exclusif

Des éclairs Nourcy dans les IGA

Les consommateurs pourront se procurer les éclairs Nourcy... (Pascal Duchesne)

Agrandir

Les consommateurs pourront se procurer les éclairs Nourcy à compter du 24 novembre. La première commande représente environ 30 000 éclairs, comme ceux que présente Michel Bellavance, copropriétaire de Nourcy.

Pascal Duchesne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le copropriétaire de la compagnie Nourcy, Michel Bellavance, ne cache pas ses ambitions : conquérir le Québec et en 2017... le Canada. Pour y parvenir, l'entreprise en restauration vient de franchir une étape importante dans son développement en signant un partenariat avec Sobeys. Cette entente va lui permettre de vendre ses pâtisseries dans 286 marchés IGA et IGA extra à travers la province.

Il s'agit d'une première percée sur les tablettes d'épiceries pour la compagnie québécoise, qui possède trois établissements - comptoir et restaurants - dans la région, dans Lebourgneuf, dans le centre commercial Place Ste-Foy et, le petit dernier, le Commissariat par Nourcy, installé dans le Marriott Courtyard dans Lebourgneuf.

L'entente avec Sobeys, conclue avant les Fêtes, arrive à point selon M. Bellavance. Les consommateurs pourront se procurer les éclairs Nourcy à compter du 24 novembre. La première commande représente environ 30 000 éclairs.

«C'est une très grosse nouvelle pour nous. Nous avions déjà vendu des petits gâteaux dans un ou deux IGA à Québec et à Lévis, mais jamais au niveau du Québec», se réjouit l'homme d'affaires, qui a également été le cofondateur de la chaîne de vêtements pour bébés et enfants Souris Mini. «C'est un très gros pas pour notre entreprise et c'est une très bonne période celle de Noël pour débuter. Cela nous permet de faire revivre la pâtisserie chez Nourcy. C'était mon objectif lorsque je suis arrivée [en 2015] dans la compagnie», poursuit-il.

Longue aventure

Pour le patron, qui partage la direction de Nourcy Comptoir & Traiteur avec Miriam et Nicolas Nourcy, il s'agit du commencement d'une longue aventure. L'entreprise réalisait jusqu'à présent son chiffre d'affaires principalement avec ses deux restaurants, son comptoir et son service de traiteur.

«C'est le début d'un long partenariat avec Sobeys», espère M. Bellavance, notant être toujours en pourparlers avec la société pour distribuer ses produits jusqu'à l'autre bout du pays. «C'est un premier projet, mais nous en avons déjà d'autres qui s'en viennent. [...] On pourrait voir des produits sous vide, du prêt-à-manger, la porte est grande ouverte. Il y a un marché énorme. Cela ne s'arrêtera pas là», ajoute celui qui compte faire affaire avec un sous-traitant, soit Pâtisserie Michaud, pour répondre à la demande.

D'autres restaurants Nourcy pourraient également voir le jour dans la région de Québec en 2017. L'entreprise compte actuellement plus de 70 travailleurs.

«On veut un comptoir test au cours de la prochaine année qui va être une nouvelle façon de faire. Cela va être une nouvelle mise en marché, un endroit plus petit», conclut M. Bellavance, indiquant qu'il va s'agir d'un comptoir-café.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer