Une distinction qui s'arrose pour Cassis Monna et Filles

Les soeurs Anne et Catherine Monna, copropriétaires de... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Les soeurs Anne et Catherine Monna, copropriétaires de Cassis Monna et Filles

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La crème de cassis de chez Cassis Monna & Filles a été choisie comme révélation de l'année parmi 1200 spiritueux à la compétition internationale Spirits Selection by Concours mondial de Bruxelles. Une quatrième distinction prestigieuse en cette seule année 2016 pour l'institution de l'île d'Orléans, qui explore maintenant les marchés canadien et mondial.

«On était vraiment, vraiment contentes ce matin» en apprenant la nature des honneurs reçus, confie au Soleil Catherine Monna, copropriétaire, avec sa soeur Anne, de l'entreprise paternelle. Car le prix de révélation de l'année, remis à deux spiritueux parmi l'ensemble des produits en compétition, toutes catégories confondues, est sans aucun doute le plus prestigieux de la Spirits Selection by Concours mondial de Bruxelles.

La maison Cassis Monna & Filles, seul producteur canadien récompensé, a par ailleurs reçu l'une des 22 grandes médailles d'or de la compétition pour sa fameuse crème de cassis, qui a «étonné le jury par sa complexité et sa fraîcheur», peut-on lire dans le communiqué de l'événement, qui se tenait cette année à Tequila City, au Mexique. Seulement en 2016, la maison Cassis Monna & Filles s'est également vue attribuer la médaille d'or pour la liqueur de fruits de l'année au Meiningers International Spirit Award, en Allemagne, la médaille d'argent à l'International Wine & Spirits Competition, à Londres, et la médaille de bronze au San Francisco World Spirits Competition.

Ces distinctions veulent dire beaucoup pour Catherine et Anne, car l'entreprise choisit spécifiquement les concours internationaux auxquels participent les meilleurs producteurs de vins et de crème de cassis au monde. «On veut se comparer à la crème de la crème de cassis», explique Catherine.

Vers le marché mondial

Et les honneurs reçus leur confirment «qu'on est dans la bonne voie», ajoute celle qui, avec sa soeur, a entrepris en 2014 une importante expansion de leurs installations, situées à Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans.

Car malgré ces changements et l'augmentation de la production, le produit demeure «de calibre international», se réjouit-elle. Et ce, à tel point qu'«on a des demandes de différents lieux, entre autres du Japon».

Mais avant d'envisager le marché mondial, l'objectif sera d'implanter leurs produits, actuellement disponibles à la grandeur du Québec, à la Régie des alcools de l'Ontario (LCBO), «un marché près de nous», tel que le décrit Mme Monna.

Et même si, «à moyen terme», les deux soeurs aspirent à vendre les produits Cassis Monna & Filles à l'extérieur du pays, il n'est pas question de perdre la valeur artisanale de l'entreprise établie par leur père dès sa fondation, en 1992. «On plante plus de cassis, on a de nouveaux locaux, [...] mais nos techniques restent les mêmes», assure Catherine Monna.

Et avec ce «grand terrain de jeu», la famille de Cassis Monna & Filles pourrait éventuellement s'élargir avec l'ajout de nouveaux produits alcoolisés. C'est à suivre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer