Record de homard en Gaspésie

L'augmentation du prix au débarquement de 17 % entre... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'augmentation du prix au débarquement de 17 % entre l'an passé et cette année explique en grande partie la hausse des recettes totales des 162 titulaires de permis de pêche au homard dans la péninsule gaspésienne.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton) Pour une troisième année de suite, la valeur des débarquements de homard a atteint un record en Gaspésie, bondissant de 23,9 %, de 22,2 millions $ en 2015 à 27,5 millions $ cette année, une donnée encore préliminaire.

L'augmentation du prix au débarquement de 17 % entre l'an passé et cette année explique en grande partie cette hausse des recettes totales des 162 titulaires de permis de pêche au homard dans la péninsule gaspésienne.

Leurs prises globales ont aussi augmenté, mais dans une proportion moindre, 5,4 %, pour passer de 1827 à 1926 tonnes métriques. La moyenne de prises par permis s'est donc établie à 11,9 tonnes, pour des revenus moyens de 169 591 $. Il y a une dizaine d'années, une année typique en Gaspésie se traduisait par des prises totales de 1000 tonnes métriques et de 10 millions $, de deux à trois fois moins que maintenant.

Des années d'effort

Joël Berthelot, président du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, n'est nullement surpris par les résultats de 2016, qu'il attribue à des années d'efforts de protection de la ressource. Lui-même homardier, ses statistiques reflètent la réalité régionale.

«J'ai eu un volume un petit peu meilleur que l'an passé, avec une hausse de 1000 à 1500 livres (450 à 700 kilos). C'est 7 %. J'avais aussi bien fait en 2015, mon record précédent. Un moment donné, la barre devient dure à monter», réagit M. Berthelot, qui en était à sa 15e saison en 2016. 

Quand il est entré dans la pêche du homard, au début des années 2000, ses collègues avaient déjà amorcé de nécessaires efforts de protection de l'espèce.

«La taille légale était déjà montée à 82 millimètres [au céphalothorax]. Elle était de 76 millimètres avant. Le prix était bon, quand je suis arrivé dans la pêche, dans les 6, 7 et 8 $ la livre. Mais j'ai pris 8800 livres à ma première année, et 24 000 livres cette année. Ça parle, ces chiffres-là», note Joël Berthelot.

Les pêcheurs n'ont pas volé ces hausses de volume, note M. Berthelot. «Il y a eu plusieurs rachats de permis (près de 60) pour diminuer la capacité de capture. En plus de l'augmentation de la mesure légale minimale, on a établi une mesure maximale. On est passé de 165 millimètres à 155 et, depuis deux ans, à 145 millimètres», souligne-t-il.

Sans être biologiste, Joël Berthelot a beaucoup appris sur l'écologie du homard en marge des efforts de protection de la ressource.

«Plus tu laisses les gros géniteurs à l'eau, plus tu augmentes la quantité d'oeufs. Une femelle de quatre ou cinq livres a besoin d'un mâle de quatre à cinq livres pour s'accoupler. Les oeufs des grosses femelles ont aussi de meilleures chances de survie», ajoute M. Berthelot.

«On a installé des récifs artificiels, comme au large de Hope [près de Paspébiac] pour créer des abris pour les petits homards. On a notre écloserie aussi. Grâce à ça, on a mis 90 000 homards à l'eau cette année, et 60 000 l'an passé.

«On a coupé la période de pêche, de 70 à 68 jours et on a réduit de 250 à 235 le nombre de casiers à l'eau. On laisse à l'eau les femelles «oeuvées» (porteuses d'oeufs). Tout ça fait un ensemble de mesures qui, mises bout à bout, donnent des bons résultats», conclut Joël Berthelot.

En juin, le principal acheteur de homard gaspésien, Raymond Sheehan, attribuait la hausse du prix de l'année courante à la faiblesse du dollar canadien, à des efforts soutenus de commercialisation, à la réduction des prises aux Îles-de-la-Madeleine et dans les Maritimes, de même qu'à la croissance des achats d'entreprises chinoises en Nouvelle-Écosse.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer