De la relève chez DMB Distribution Alimentaire

Trois des cinq partenaires à la tête de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Trois des cinq partenaires à la tête de DMB Distribution Alimentaire, Sylvain Laroche, Caroline Blanchette et Gérald Cayouette.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Actionnaire et pdg de DMB Distribution Alimentaire, aussi connue sous le nom de Distributions Marc Boivin, Sylvain Laroche l'avoue : l'entreprise faisait la convoitise de sociétés de l'ouest du Canada et des États-Unis désireuses de percer le marché de la distribution alimentaire dans la Belle Province.

Lui et son partenaire d'affaires Conrad Boivin ont plutôt préféré faire confiance à des gestionnaires chevronnés de l'entreprise de Saint-Augustin-de-Desmaures pour veiller à la croissance de l'entreprise qui compte 200 employés. «Nous estimions qu'il s'agissait de la meilleure stratégie à adopter pour réellement assurer la pérennité de l'entreprise.»

Dans un transfert de propriétaire qui s'est passé en douceur de l'avis de Sylvain Laroche, ce dernier s'est associé à trois directeurs de l'entreprise - Caroline Blanchette, Benoit Laroche et François Lamontagne - et d'un nouvel actionnaire - Gérald Cayouette, un ancien directeur des ventes chez Maple Leaf - pour acheter les parts de Conrad Boivin dans la compagnie fondée il y a 35 ans.

Pour réaliser la transaction, ils ont pu bénéficier des précieux dollars des Fonds régionaux de solidarité FTQ et de Capital croissance PME, un fonds d'investissement créé en partenariat avec Capital régional et coopératif Desjardins et la Caisse de dépôt et placement. «Honnêtement, la transaction n'aurait pas été possible sans l'intervention des fonds d'investissement. Leur contribution permet à mes quatre nouveaux partenaires d'affaires d'accéder à l'actionnariat de la compagnie», signale Sylvain Laroche en précisant le montant de la transaction était confidentiel.

Saint-Augustin 

Possédant des entrepôts à Saint-Augustin (40 000 pieds carrés) et Mascouche (70 000 pieds carrés) qui peuvent recevoir plus de 5000 produits provenant de plus de 400 fournisseurs, DMB effectue plus de 9000 livraisons chaque semaine, partout au Québec, dans les supermarchés et épiceries.

«Au fil du temps, les dirigeants de l'entreprise ont su planifier une transition dans les postes clés au sein de leur compagnie», a souligné Michel Leclerc, de Desjardins Entreprise Capital régional et coopératif. «Ils ont repéré les bonnes personnes, ils les ont accompagnées dans leur progression et ils les ont intégrées graduellement dans l'équipe de direction, leur permettant ainsi de faire la différence dans l'entreprise.»

Jean Roy, directeur régional de Fonds régionaux de solidarité FTQ Québec, a rappelé, pour sa part, que «d'ici 10 ans au Québec, par manque de relève, 5700 à 10 000 entreprises risquent de fermer leurs portes. Entre 80 000 et 140 000 emplois pourraient être perdus. En prenant le taureau par les cornes, les entreprises comme DMB s'assurent de mettre toutes les chances de succès de leur côté.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer