Le Fournil du Trait-Carré change de mains

La boulangerie Le Fournil du Trait-Carré à Charlesbourg... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

La boulangerie Le Fournil du Trait-Carré à Charlesbourg

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les jeunes propriétaires de la boulangerie Le Fournil du Trait-Carré à Charlesbourg ont annoncé mardi qu'ils passaient le flambeau à un nouveau boulanger-pâtissier après quatre ans de labeur.

«On ne pensait pas que ça se ferait de cette façon-là, mais ça faisait quelques années que nous cherchions un associé pour répartir le travail et pour pouvoir travailler davantage au développement de l'entreprise», a expliqué au Soleil Isabelle Thibeault, copropriétaire avec son conjoint Alexi Roger. Tous deux parents d'une fillette aux prises avec des problèmes d'asthme, les parents avaient aussi mis en vente la maison ancestrale annexée à la boulangerie, source de bien des poussières de farine, mais souhaitaient conserver la section boulangerie. Jusqu'à ce que le boulanger-pâtissier Laurent Moulin vienne faire une offre inattendue au couple. «Il a dit : "Je veux tout!"» raconte Mme Thibeault, encore un peu éberluée. «Ça nous a forcés à faire le point.»

Isabelle Thibeault et son conjoint Alexi Roger, copropriétaires... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Isabelle Thibeault et son conjoint Alexi Roger, copropriétaires de la boulangerie Le Fournil du Trait-Carré à Charlesbourg, tireront leur révérence le 25 avril.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

«Rien n'arrive pour rien»

La santé, une meilleure qualité de vie en famille et une petite fille qui commencera l'école en septembre sont les raisons qui les ont convaincus d'accepter l'offre de M. Moulin. «Rien n'arrive pour rien», souligne Isabelle Thibeault. On est des gens remplis d'idées, créatifs, on aura d'autres projets», ajoutant au passage vouloir peut-être se réorienter vers les communications. Son conjoint, auparavant designer graphique et publicitaire, pourrait aussi retourner à ses anciennes amours. Mais pour l'instant, le couple désire consolider ce qu'ils ont et prendre du temps pour eux.

Mme Thibeault assure que le nouveau propriétaire poursuivra le concept du Fournil et qu'il aura en main toutes les recettes qui font la renommée de la place. «Il a aussi un beau projet de pâtisserie à venir.» Déjà, aux fourneaux, Alexi Roger transmet son savoir-faire à Laurent Moulin qui, à la base, était tombé sous le charme des créations du Fournil, «la meilleure boulangerie à Québec».

Isabelle Thibeault et Alexi Roger tireront leur révérence le 25 avril. «C'est une grande histoire d'amour que je vis avec les clients, de conclure la copropriétaire. Depuis l'annonce, les gens viennent nous voir, je vois des clients pleurer... Ils nous témoignent leur amour. Le fait qu'on quitte bientôt est une bonne chose. Je vais souffrir moins longtemps...»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer