Une boisson énergisante développée et produite au Québec

Fabriqué à La Pocatière, la boisson énergisante YULIFE... (Brouillard Communication)

Agrandir

Fabriqué à La Pocatière, la boisson énergisante YULIFE est disponible dans 70 points de vente à travers la province.

Brouillard Communication

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux entrepreneurs de Beauceville et de Québec ont lancé dernièrement une boisson énergisante 100 % naturelle, sans sucre ajouté ni caféine. «C'est la Tesla des boissons énergisantes», indique au Soleil l'un des cofondateurs du produit, Felix Nunez.

Fabriqué à La Pocatière, YULIFE a fait son apparition sur les tablettes des dépanneurs et des supermarchés en décembre dernier. Aujourd'hui, le produit est disponible dans 70 points de vente à travers la province, notamment chez les IGA et les Avril Supermarché Santé de la région de Québec. Il est également disponible au Cégep de La Pocatière.

L'aventure pour les deux hommes d'affaires derrière YULIFE, soit M. Nunez et Mathieu Turgeon, a débuté en 2013. «Je trouvais cela désolant de voir des produits qui se disent énergisants, mais qui n'ont rien de sportif. Nous voulions un produit qui allait offrir une alternative santé aux boissons énergisantes traditionnelles et qui allait pouvoir devenir un allié des sportifs», affirme M. Nunez, qui occupe également le poste de directeur général de la Ville de Beauceville.

Les deux hommes, tous deux sportifs, décident donc de développer leur propre boisson énergisante. Après deux ans de recherche au Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) à La Pocatière, la «formule santé» est enfin trouvée.

«L'argousier, une baie orange, et le ginseng sont deux éléments qui remplacent la synergie des boissons traditionnelles, qui est le sucre. De plus, nous n'avons aucun agent de conservation», explique M. Nunez. «YULIFE réduit la fatigue mentale et augmente la performance physique.»

Depuis la mise en marché du produit, près de 20 000 bouteilles ont été produites à La Pocatière. Et l'entreprise devrait continuer de croître au cours des prochains mois puisque les deux fondateurs souhaitent s'attaquer au marché de Montréal. D'ailleurs, M. Turgeon était en négociation mercredi avec de potentiels clients.

Le marché de Montréal

«Je suis en train de préparer l'entrée à Montréal, qui est un marché très intéressant au niveau du défi», stipule M. Turgeon. «Nous voulons entrer dans les épiceries de santé et par la suite continuer de prendre de l'expansion.»

Le marché international est aussi dans la mire de la jeune entreprise québécoise. «Pour l'instant, le produit n'est disponible qu'au Québec. Il faut commencer quelque part. C'est certain qu'éventuellement, on va regarder vers l'étranger. Nous avons déjà des gens de l'Amérique du Sud qui nous ont contactés. Nous sommes présentement en pourparlers», se réjouit M. Nunez. «Nous ne pensions pas en produire autant», conclut-il.

YULIFE est vendu au coût de 4,49 $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer