Les producteurs de la région espèrent un meilleur contrôle d'importation des protéines de lait

La Ferme Arclade à Saint-Malachie... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La Ferme Arclade à Saint-Malachie

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Déçus de la brèche ouverte par le Canada dans le système de la gestion de l'offre avec l'accord de principe sur le Partenariat transpacifique (PTP), les producteurs de lait de la région de la Chaudière-Appalaches fondent désormais tous leurs espoirs dans un éventuel contrôle de l'importation de protéines de lait, un dossier que le député conservateur sortant, Steven Blaney, leur aurait promis de régler.

Le vice-président des Producteurs de lait de Chaudière-Appalaches-Nord, Denis Fortier, était déjà résigné avant l'annonce des mauvaises nouvelles de lundi. «J'aurais été surpris qu'on ne cède rien», reconnaît le copropriétaire d'une ferme de Saint-Malachie, dans Bellechasse, au sujet de l'accès de 3,25 % concédé aux 11 autres pays signataires au marché laitier canadien.

Déçu, il se tourne désormais vers l'espoir de voir le dossier des protéines de lait se régler après les élections. Importé des États-Unis à un prix de dumping par les transformateurs canadiens, le substitut fait très mal aux producteurs laitiers d'ici parce qu'il est utilisé, plutôt que leur lait, pour fabriquer du fromage à moindre coût.

Le président des Producteurs de lait de Chaudière-Appalaches-Sud, Bruno Cyr, a déjà vu ses recettes diminuer de 30 000 $ au cours des derniers mois notamment en raison de l'importation des protéines laitières liquides. «Il faut absolument colmater cette brèche», soutient celui qui évalue que le PTP lui fera perdre environ 20 000 $ supplémentaires par an. L'agriculteur croit qu'Ottawa a deux choix : inclure une clause dans la signature officielle du PTP ou classifier le produit pour qu'il ne passe pas les douanes libre de droits comme c'est actuellement le cas.

MM. Cyr et Fortier soutiennent tous deux avoir eu l'assurance la semaine dernière que s'il était réélu, le député sortant, Steven Blaney, s'occuperait en priorité de régler ce dossier. Le candidat conservateur dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis aurait tenu ces propos lorsque les producteurs de la région ont manifesté devant son bureau.

«On va garder la pression», assure Bruno Cyr, désormais «échaudé» par les promesses des troupes de Stephen Harper. M. Fortier est quant à lui plus confiant, rappelant que M. Blaney a fait ses devoirs dans le cas des «pizza kits».

Le principal intéressé n'était pas disponible lundi pour confirmer cette promesse. Le ministre d'État à l'Agriculture, Maxime Bernier, a été flou lundi sur l'importation de protéines laitières, affirmant à RDI que son gouvernement «allait analyser la situation».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer