Exclusif

Pas de carte, pas de tabac

Yves Servais, directeur général de l'AMDEQ, espère maintenant... (Photo fournie par l'AMDE)

Agrandir

Yves Servais, directeur général de l'AMDEQ, espère maintenant que le gouvernement du Québec imite son geste en soutenant une campagne d'information auprès des 25 ans et moins.

Photo fournie par l'AMDE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ne soyez pas étonné ce matin en vous présentant dans les dépanneurs de l'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ). Si vous n'avez pas 25 ans ou si vous avez l'air plus jeune, vous devrez obligatoirement présenter une carte d'identité pour acheter des produits du tabac.

Pas de carte, pas de tabac. Ce sera exactement la même situation que les jeunes de moins de 25 ans vivent qui veulent acheter de l'alcool à la Société des alcools. Pas de carte, pas d'alcool.

L'AMDEQ a décidé d'aller de l'avant malgré la Commission parlementaire de la santé et des services sociaux qui tenaient des consultations récemment relativement à la loi 44 qui vise à renforcer la lutte contre le tabagisme.

Malgré des demandes répétées pour le «cartage» obligatoire, le gouvernement québécois a fait la sourde oreille et n'a jamais imposé cette démarche aux jeunes consommateurs. Les propriétaires sont aussi fatigués d'avoir à porter le fardeau de la preuve de leurs bons agissements devant les inspecteurs alors que la preuve de l'âge incombe d'abord au consommateur.

Le lancement de la campagne se fera ce matin pendant le congrès annuel de l'association à Lévis et les affiches apparaîtront avec le slogan : «Moins de 25 ans? Pas de carte, pas de tabac. Nous cartons! C'est la loi!» L'AMDEQ rappelait récemment que ce n'était pas son rôle de jouer à la police du tabac et de devoir payer des amendes.

La responsabilité de l'application de la loi ne doit pas reposer seulement sur les épaules des détaillants, l'État doit prendre les moyens pour que les règles soient plus claires encore avec l'obligation de présenter une carte d'identité avec la date de naissance, affirme une fois de plus l'Association.

Yves Servais, directeur général de l'AMDEQ, souhaite maintenant que le gouvernement du Québec imite son geste en soutenant une campagne d'information et de sensibilisation auprès des 25 ans et moins, en les obligeant de présenter une carte d'identité. Il souhaite que le message soit entendu par le gouvernement.

«L'AMDEQ en est à son deuxième projet pour soutenir ses membres confrontés aux consommateurs de 25 ans et moins pour l'achat de produits interdits aux mineurs, dont le tabac. L'association avait lancé en 2011, le programme Nous cartons, qui vient d'être acquis par le «Comité sectoriel de main-d'oeuvre du commerce de l'alimentation, qui le rendra disponible à tous», explique l'association.

Frais de cartes de crédit

À la suite de son congrès, l'AMDEQ entend prendre part à la campagne électorale fédérale «en ramenant toute la question des frais d'utilisation des cartes de crédit, les plus élevés, contrairement à ceux autorisés en Australie et au Royaume-Uni», où les frais sont inférieurs à ceux exigés au Canada.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer