Exclusif

Maison Kent: une épicerie «à l'européenne» pourrait voir le jour

Une demande a été déposée à la Ville... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Une demande a été déposée à la Ville de Québec pour obtenir les permis nécessaires afin de transformer la résidence datant de 1648 en épicerie fine avec terrasse au rez-de-chaussée et condos de luxe à l'étage.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une nouvelle épicerie fine assortie d'une terrasse pourrait voir le jour dans le Vieux-Québec qui manque cruellement de commerces de proximité. Vendue cet automne par le Consulat général de France à Québec, c'est la maison Kent sur la rue Saint-Louis qui accueillerait le projet.

Une demande a été déposée à la Ville de Québec afin d'obtenir les permis nécessaires pour transformer la résidence datant de 1648 en épicerie fine avec terrasse au rez-de-chaussée et condos de luxe à l'étage. Selon le démarcheur embauché par les nouveaux propriétaires de l'endroit, Denis Simard, la rue Saint-Louis bénéficierait grandement d'un tel commerce. «Cela permettrait sa revitalisation», fait-il valoir, ajoutant que l'artère sans grand attrait vivote.  

Selon lui, rien dans le coin ne ressemble à ce qui est projeté, soit un lieu où il est possible de faire ses emplettes, mais également de prendre un café et un sandwich sur la terrasse. Ce concept «à l'européenne» pourrait amener de l'affluence, croit M. Simard qui cite en exemple le café-boulangerie Paillard sur la rue Saint-Jean. 

Si l'idée d'un nouveau restaurant a été étudiée, elle a ensuite été rejetée en raison du trop grand nombre de lieux de restauration dans le secteur qui ont du mal à se sortir la tête de l'eau. «On ne va pas ajouter de la misère à la misère», illustre le démarcheur qui dit n'avoir reçu aucune doléance du comité de citoyens à qui le projet a été présenté. 

Quant aux condos, ceux-ci occuperaient à l'étage une superficie d'environ 1000 mètres carrés. Entre sept et neuf unités de luxe de style loft sont prévues. Les investissements nécessaires pour l'ensemble de l'oeuvre sont considérables, soit un minimum d'un million de dollars, confirme M. Simard qui ne veut pas s'avancer davantage. Il rappelle que d'importants travaux sont à prévoir puisque l'intérieur est constitué de «plafonds suspendus et de planchers flottants». L'enveloppe doit quant à elle demeurer intacte pour des raisons patrimoniales.  

Vendu 2,75 millions $

La maison Kent a été achetée au coût de 2,75 millions $ au début décembre par l'entrepreneur de Beauce Gilbert Trudeau et un promoteur immobilier de Toronto, le groupe Remington. Ceux-ci ne réclament aucune subvention à la Ville de Québec pour réaliser leur projet. Quant au Consulat général de France à Québec, il déménagera cet automne au 11e étage du 500, Grande-Allée Est.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer