Rue du Campanile: ouverture du IGA en octobre

Michel Bélanger, président de Dajerco, qui gère la... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Michel Bélanger, président de Dajerco, qui gère la rue du Campanile, souhaitait l'arrivée d'une nouvelle épicerie.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est officiel, le IGA de la rue du Campanile ouvrira ses portes en octobre, soit plus d'un an après la fermeture de la seule épicerie du secteur.

Raymond Lapointe, directeur général de la Coopérative des consommateurs de Ste-Foy, qui exploitera le commerce, l'a confirmé au Soleil mercredi. «À moins que le ciel nous tombe sur la tête», précise-t-il.

Les résidents du secteur espèrent de tout coeur que tel ne sera pas le cas, eux qui attendent la réouverture d'une épicerie près de chez eux depuis la faillite de L'intermarché, en août 2014.

«La bonne nouvelle qu'on a à donner, c'est que les travaux sont commencés!» se réjouit Luc Berthiaume, vice-président du conseil de quartier de Pointe-Sainte-Foy. Il prévoit que cette action concrète permettra de vaincre le scepticisme ambiant provoqué par les reports successifs de l'arrivée d'une nouvelle épicerie sur la rue du Campanile. «Les gens n'y croyaient même plus», ajoute-t-il.

Plus d'un an sans ce service de proximité, «c'est quelque chose qui a beaucoup affecté les citoyens», rappelle Johanne Elsener, présidente du conseil de quartier de Pointe-Sainte-Foy; d'autant plus que la moyenne d'âge dans le secteur est très élevée.

La vitalité économique du secteur a elle aussi été ébranlée par le départ de L'intermarché, ajoute Michel Bélanger, président de Dajerco, qui gère la rue du Campanile. «La dernière année a été rough avec le départ de l'épicerie», dit-il, mentionnant du même souffle la présence de deux locaux vacants sur la rue.

Entamés le 1er juin, les travaux de démolition devraient se poursuivre jusqu'au 8 juin, et seront suivis de la construction du nouveau commerce. Le tout constitue un projet de l'ordre de 3 millions $.

Impact concret

Les travaux augmenteront la superficie de plancher - qui passera de 14 500 à 17 500 pieds carrés - et permettront au IGA d'avoir un accès direct à l'extérieur, ce que L'intermarché ne détenait pas. De l'extérieur, la clientèle entrera dans un vestibule, qui donnera accès à l'épicerie et à une succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ).

Celle-ci devrait se baser sur un nouveau concept, mais Renaud Dugas, responsable des relations de presse à la SAQ, ne veut pas en dire plus pour le moment.

Ce qui est sûr, c'est que la taille de la SAQ du Campanile sera réduite d'ici le mois d'octobre - afin de faire de la place pour le IGA.

Les clients de l'épicerie pourront faire partie de la Coopérative des consommateurs de Sainte-Foy, qui opère déjà le IGA de la Place des Quatre-Bourgeois. Offrant des ristournes annuelles de 2 % sur les achats effectués en magasin, la coopérative permettra de créer un «sentiment d'appartenance» chez la clientèle, estime M. Berthiaume, du conseil de quartier.

Michel Bélanger assure quant à lui que les prix offerts dans le futur IGA seront les mêmes que dans les autres épiceries de la bannière.

Cinquante espaces de stationnement réservés à la clientèle du IGA seront également disponibles sous l'épicerie, et un ascenseur assurera le transport des personnes à mobilité réduite.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer