Homard gaspésien: un crustacé «unique au monde»

Les prises de homard sont abondantes depuis quelques... (Collaboration spéciale Gilles Gagné)

Agrandir

Les prises de homard sont abondantes depuis quelques années en Gaspésie, le résultat de sacrifices antérieurs.

Collaboration spéciale Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton) Les homardiers gaspésiens mettent en marché leur crustacé cette année en insistant sur le fait qu'il est «unique au monde». Des années de travail les incitent à l'affirmer. Le Soleil a exploré la situation avec O'Neil Cloutier, directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, pour faire un retour sur un parcours singulier.

En 1997, les homardiers gaspésiens, inquiets de l'avenir de leur ressource, ont entamé une démarche visant à accroître la «taille légale» de leur homard, c'est-à-dire qu'il devait retourner à l'eau des spécimens de plus en plus gros, afin d'augmenter le nombre de géniteurs. Cette taille légale est ainsi passée en une décennie de 76 millimètres au céphalothorax à 82 millimètres.

«On voulait maintenir la durabilité de la pêche. Il y a eu l'augmentation de la taille légale, le marquage des femelles oeuvées [porteuses d'oeufs], mais il y a aussi eu quatre rachats de chaluts de pétoncle, qui raclaient nos fonds, le rachat de 30 % des permis de homardiers, pour réduire l'effort de pêche. On a aussi réduit la pression sur la ressource avec la diminution du nombre de casiers et des jours de pêche», explique O'Neil Cloutier.

«Des mesures ont aussi été instaurées pour améliorer l'habitat du homard. On a créé et mis à l'eau des récifs afin de soutenir la pêche, et fait l'ensemencement de 70 000 petits homards. Le but, c'est de se rendre à 100 000», ajoute M. Cloutier.

Identifiants

Depuis 2012, tous les homardiers de la Gaspésie utilisent des identifiants lorsqu'ils passent les élastiques aux homards capturés. Le consommateur, en tapant le code numérique se trouvant sur le médaillon, peut savoir qui a pêché son homard, et voir dans bien des cas une vidéo du pêcheur à l'oeuvre.

Les homardiers des Îles-de-la-Madeleine, où près de 70 % des captures québécoises de homard sont effectuées et où la pêche débute aujourd'hui, appliquent aussi le médaillon, mais la Gaspésie est le seul secteur où la traçabilité remonte jusqu'au pêcheur. Un poissonnier déclarant qu'il n'a pas eu le temps d'enfiler le médaillon québécois tente de vendre du homard d'ailleurs, puisque l'opération se fait dans le bateau.

«Elle crée un lien avec le consommateur. C'est vraiment unique, cette relation de proximité avec son pêcheur», précise O'Neil Cloutier, ajoutant que le homard gaspésien rapporte un peu plus la livre que ceux d'ailleurs.

Le homard gaspésien a reçu en février dernier son écocertification du Marine Stewardship Council (MSC), un organisme international qui évalue la durabilité des pêches dans le monde. Seuls 252 types de pêche ont reçu une écocertification du MSC au fil des ans, parmi les milliers de variétés de captures effectuées dans plus de 100 pays. La pêche du homard aux Îles-de-la-Madeleine et à l'Île-du-Prince-Édouard est aussi écocertifiée.

La Gaspésie s'est aussi distinguée en acceptant le journal de bord électronique à bord des homardiers. L'ordinateur révèle la position où les prises ont été effectuées. Aux Îles, ce journal n'est pas encore accepté.

L'élément qui anime le plus O'Neil Cloutier toutefois, c'est le côté humain de sa pêche. C'est ça qui la rend unique.

«En Gaspésie, nous pêchons le homard sur fond rocheux, à moins d'un mille de la côte. Les gens peuvent être assis dans le salon et nous regarder. Ma conjointe Gloria pêche avec moi. Nous sortons très tôt le matin. Quand nos enfants étaient petits, pour les rassurer, on revenait déjeuner devant la maison, sur l'eau. On les voyait s'habiller et partir pour l'école. La pêche au homard en Gaspésie se définit ainsi, en termes culturels. Les gens nous voient pêcher», conclut-il fièrement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer