Népotisme au MAPAQ: des méthodes d'embauche révisées

Les agissements d'une directrice à l'emploi du ministère de l'Agriculture, des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les agissements d'une directrice à l'emploi du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), qui a fait preuve de népotisme en favorisant l'embauche de son propre fils, est à la source «d'une révision des façons de faire au sein de la direction des ressources humaines».

Tous les gestionnaires du MAPAQ recevront ou ont déjà reçu ces derniers jours des documents leur rappelant «les attentes claires [de leur employeur] en matière d'éthique», a confirmé Alexandre Noël, porte-parole du Ministère.

Ce dernier a aussi expliqué que des révisions étaient en cours quant au rôle de la Direction des ressources humaines (DRH) et ses façons de faire dans les processus d'embauche. «Une directive sera adoptée au Ministère», a ajouté le porte-parole, sans pouvoir en dire davantage sur sa nature ou la profondeur. 

Tout ce branle-bas survient à la suite d'un rapport de la Commission de la fonction publique (CFP) déposé le 13 avril. L'enquête concerne une directrice, dont le nom a été caviardé dans les documents remis au Soleil, au Sous-ministériat à la santé animale et à l'inspection des aliments. 

Selon l'analyse, la directrice ciblée a favorisé l'embauche de son fils à titre de conseiller administratif, un emploi occasionnel, en mai 2013. Or, six mois plus tard, l'emploi est devenu régulier. L'embauche, déjà contestée, et le changement de statut d'emploi ont poussé des employés du MAPAQ à porter plainte.

Selon la partie requérante, la décision d'embaucher le fils «est entachée d'irrégularités et ne respecte pas les règles éthiques et les critères d'équité et d'impartialité de la Loi sur la fonction publique».

La CFP leur a donné raison sur toute la ligne au terme de procédures amorcées en mars 2014. «L'embauche du fils à titre occasionnel, puis à titre régulier six mois plus tard dans la direction dirigée par sa mère a permis d'affirmer que celui-ci avait été favorisé du fait que cette dernière avait planifié, supervisé et décidé de son recrutement pour l'emploi», tranche la Commission dans son rapport. «Il s'agissait en fait d'une nomination illégale.»

Le MAPAQ, après avoir pris acte des recommandations de la CFP émises il y a deux semaines, a procédé au congédiement disciplinaire de la directrice visée et a annulé la nomination de son fils. 

En plus de souligner «un conflit d'intérêts», la CFP remarque que la directrice jouissait d'une certaine latitude sur le processus de nomination. Le rôle de la DRH dans le présent cas n'a été que de fournir une liste de 40 noms pour le poste à pourvoir. Le nom du fils de la directrice ne s'y trouvait pas, et aucun des candidats n'a été joint. Une seconde liste, cette fois de 54 noms, a été réclamée, dans laquelle se trouvait maintenant le nom désiré.

Cet aspect fait l'objet de la révision citée par M. Noël. Le MAPAQ admet d'ailleurs dans le rapport de la CFP qu'il a choisi «une approche décentralisée octroyant une grande autonomie aux gestionnaires [...] autant pour répondre aux besoins des gestionnaires qu'à ceux de l'organisation. Cette approche est basée sur la confiance du Ministère envers ses gestionnaires».

En un mot

Népotisme

Octroi de postes de direction à la faveur de relations privilégiées : liens familiaux ou appartenance commune à certains corps tels que les grandes écoles, etc. (Source : Office québécois de la langue française)

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer