Importation accrue de crevettes canadiennes au Maine

Selon Pêches et Océans Canada, la population de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Selon Pêches et Océans Canada, la population de crevettes nordiques canadiennes est beaucoup plus grande, et plus stable, que celle du golfe du Maine.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrick Whittle
Associated Press
Portland

Glen Libby, poissonnier dans le Maine, a fait une découverte navrante durant son brunch de Pâques : les crevettes nordiques servies au restaurant situé tout près de sa poissonnerie provenaient du Canada, pas de la Nouvelle-Angleterre.

Les petits crustacés canadiens sont servis dans un nombre de plus en plus grands de poissonneries et de restaurants américains depuis qu'une interdiction de pêcher dans le golfe du Maine est en vigueur.

Selon les statistiques américaines, la valeur des importations de crevettes canadiennes aux États-Unis ont augmenté de près de 20 pour cent entre 2013 et 2014, représentant plus de 30,5 millions $. Au cours de la même période, l'importation de crevettes nordiques au Maine a plus que doublée, atteignant près de 100 tonnes selon les autorités canadiennes.

Le prix que doivent payer les consommateurs américains pour leurs crevettes nordiques a également augmenté depuis l'interdiction de la pêche dans le golfe du Maine en 2013. Celles-ci se vendent souvent 10 dollars ou plus la livre, plus de trois fois le prix d'il y a trois ans.

Glen Libby souligne que l'absence des populaires crustacés américains est particulièrement difficile pour son commerce en hiver et au printemps, qui sont habituellement les moments forts de vente. Il assure toutefois qu'il préfère attendre la réouverture de la pêche américaine plutôt que d'offrir à ses clients des crevettes canadiennes.

«Nous essayons de faire la promotion de l'alimentation locale, donc ce produit ne correspond pas au modèle que nous prônons, explique-t-il. Nous vendons les produits de saison qui sont disponibles localement.»

L'interdiction de pratiquer la pêche commerciale dans le golfe du Maine a été décrétée après que les organismes de réglementation se soient dit préoccupés par la baisse des populations de différentes espèces marines. Des scientifiques ont identifié le réchauffement des températures dans le golfe du Maine comme étant une menace pour les poissons et crustacés principalement pêchés au Maine, mais aussi au New Hampshire et au Massachussetts.

Selon Pêches et Océans Canada, la population de crevettes nordiques canadiennes est beaucoup plus grande, et plus stable, que celle du golfe du Maine. Les débarquements de crevettes se situent au-dessus de la moyenne depuis les 15 dernières années au pays, a affirmé un porte-parole, David Walters.

M. Walters a toutefois déclaré que les stocks de crevettes étaient bas à la frontière sud de leur zone de pêche, au large de Terre-Neuve-et-Labrador, où se déroule la plupart de la pêche. Les stocks demeurent cependant «en bonne condition», selon lui.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer