IGA améliore son épicerie en ligne

Si la bannière IGA, propriété de Sobeys, n'a jamais abandonné son programme... (Photo tirée du site Web)

Agrandir

Photo tirée du site Web

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Si la bannière IGA, propriété de Sobeys, n'a jamais abandonné son programme d'épicerie en ligne depuis son lancement en 1996, elle n'a pas cessé de l'améliorer avec le temps.

Ainsi, elle ouvre la section d'épicerie en ligne sur iga.net aux 248 commerces de la bannière au Québec en donnant accès aux consommateurs à tous les produits du commerce avec lequel ils feront affaire, c'est-à-dire à près de 30 000 produits.

Alain Dumas, directeur principal affaires publiques chez Sobeys Québec, précise que l'intégration de la commande dans le système informatique de chaque magasin permettra de faciliter l'assemblage de la commande par les employés de l'épicerie, notamment avec l'utilisation du lecteur à main pour les codes à barres. L'employé n'aura qu'à scanner le produit pour valider le lien entre la commande et le panier du client en même temps qu'il enverra les informations à la caisse.

«Ce développement de la technologie nous permet de donner accès à l'ensemble de l'inventaire du magasin, continue M. Dumas. Le consommateur, en remplissant sa commande en ligne, pourra aussi utiliser des filtres, entre autres pour choisir Les Aliments du Québec, par exemple.»

Service complémentaire

À son avis, le service de commande en ligne n'est pas là pour remplacer le magasin traditionnel, mais il est vu comme un service complémentaire. «C'est un peu comme la commande qui était donnée au téléphone, il y a plusieurs années, continue-t-il. Mais au lieu de décrire le produit à un employé, le consommateur choisira à partir des images. Il y a moins de risque d'erreur.» 

Sans vouloir donner de montant, M. Dumas précise qu'il s'agit d'un investissement important pour Sobeys. Il prévoit que la croissance d'utilisation sera toute même importante.

«Lorsqu'il y a des tempêtes, le service était plus utilisé qu'à d'autres moments, constate M. Dumas. Nous avons aussi remarqué que la clientèle des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite était importante sur notre site alors que nous pensions au départ viser une clientèle des jeunes familles qui disent manquer de temps.»

La majorité des clients font livrer la commande à la maison au lieu d'aller la chercher au magasin lorsqu'elle est prête. Au moins 95 % des commandes sont livrées. Alors, Sobeys a ajouté un horaire pour la livraison avec des plages d'une heure. Si une plage horaire est remplie pour le commerce choisi en fonction des capacités de livraison, le consommateur devra en prendre un autre. 

Cependant, M. Dumas affirme que les livreurs sont fiables et que les commandes sont livrées dans la plage horaire retenue. Il n'est donc pas nécessaire de rester à la maison entre 8h et 20h si la livraison a été demandée entre 14h et 15h.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer