Plusieurs projets dans les cartons de La Cage aux Sports

Le président et chef de la direction de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le président et chef de la direction de Groupe Sportscene, Jean Bédard, avec le nouveau vice-président restauration, le chef et entrepreneur Louis-François Marcotte.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La chaîne de restaurants La Cage aux Sports pourrait faire des petits à l'extérieur du Québec au cours des prochaines années.

Le président et chef de la direction de Groupe Sportscene, Jean Bédard, a confirmé l'information au Soleil jeudi, ajoutant qu'un resto-bar La Cage aux Sports ouvrira ses portes à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau à Montréal en 2017.

Comme lieu potentiellement intéressant présentement à l'étude par le Groupe Sportscene, entreprise qui exploite entre autres les 51 restaurants La Cage aux Sports, M. Bédard parle d'Ottawa et de Moncton au Nouveau-Brunswick. «D'ici un an ou deux, nous allons tenter une percée à l'extérieur», précise-t-il.

«Comme autre projet, nous avons aussi des plans pour l'Outaouais», ajoute l'homme d'affaires. «Pour Ottawa, dès cet été, nous allons nous occuper de la restauration [au Raymond Chabot Grant Thornton Park]» pour l'équipe des Champions d'Ottawa dans la ligue Can-Am.

Quant à La Cage aux Sports de l'aéroport de Montréal, les travaux devraient débuter à l'automne 2016 et se terminer en 2017 «si tout va bien», affirme le président.

Jeudi, M. Bédard n'était pas en mesure de chiffrer l'ampleur des travaux pour ce nouvel établissement. Cependant, il a confié qu'il en coûte en moyenne entre 1,5 à 1,7 million $ pour ouvrir une Cage aux Sports de 6000 pieds carrés.

«Pour un restaurant en dehors du Québec, le montant investi pourrait être plus élevé», précise Claire Couturier, directrice des communications du Groupe Sportscene.

L'ouverture d'un nouveau restaurant La Cage aux Sports nécessitera l'embauche d'une cinquantaine d'employés, et son concept sera assurément «au goût du jour». 

Rappelons que la chaîne de restaurants a entrepris depuis quelques mois une métamorphose de ses restos-bars. Le menu et le décor de plusieurs établissements ont déjà été revus. À Québec, un investissement de 900 000 $ a été fait à La Cage aux Sports de Beauport pour faire peau neuve.

Le nouveau concept de restaurant plus épuré - moins de trophées et de chandails sur les murs - devrait être appliqué à l'ensemble du réseau d'ici cinq à six ans.

Pour l'heure, sept restaurants ont été rénovés: Boucherville, Centre Bell, Beauport, Lachenaie, Repentigny, Boisbriand et Rivière-du-Loup.

Hausser les standards 

Pour parvenir à relever son nouveau défi, le Groupe Sportscene a recruté le chef et entrepreneur Louis-François Marcotte, à titre de vice-président restauration.

Avec son expérience culinaire, M. Marcotte espère hausser les standards de La Cage. «C'est un gros paquebot à changer de bord», soutient le chef de 32 ans, qui anime notamment de sa propre cuisine l'émission Signé M au réseau TVA.

«On veut faire un changement alimentaire dans les Cage pour que l'endroit redevienne une destination pour sa nourriture. On ne veut plus que les gens viennent simplement parce qu'il y a une game», ajoute l'auteur de sept livres de recettes. «Il faut que la nourriture redevienne un attrait important. [...] Améliorer les produits ne veut pas toujours dire augmenter les prix. Ça peut vouloir dire changer les techniques de travail. Il y a des choses que tu achètes déjà toutes faites comme de la vinaigrette. Si tu l'achètes en morceau et que tu la fabriques, elle devient moins dispendieuse et elle est souvent meilleure pour la santé.»

Pour M. Bédard, un changement s'imposait pour assurer la pérennité de l'entreprise, et ce, même si les finances vont bon train. «Il n'y a pas d'événement sportif chaque soir. Avec les changements alimentaires des consommateurs, des goûts beaucoup plus sophistiqués qu'avant, il fallait réagir pour pouvoir attirer les gens. Ce que l'on fait présentement, c'est propre à l'état de l'industrie. Plusieurs entreprises doivent repenser leur modèle. Il fallait changer la culture, sans changer l'ADN de La Cage.»

Groupe Sportscene, créé en 1984, emploie près de 2500 employés. À la Bourse de Toronto, l'action de Sportscene (TSXV : SPS.A) a clôturé la journée jeudi à 6,91 $, en baisse de 19 ¢ (- 2,68 %).

Affecté par la conjoncture économique difficile, le réseau La Cage aux Sports a affiché au dernier trimestre terminé en novembre un repli de 5,2 % de ses ventes totales, lesquelles se sont chiffrées à 26,3 millions $.

Trois questions à Jean Bédard, président et chef de la direction de Groupe Sportscene

Le nouveau modèle des restos-bars La Cage aux Sports se veut plus épuré. Que va-t-on faire avec les «trophées» de sports? 

R Plusieurs pièces sont présentement dans un entrepôt. On développe actuellement quelque chose où on pourrait se servir de ces pièces-là. Par exemple, nous avons un projet connexe à La Cage au niveau du décor. C'est un nouveau concept qu'on pourrait développer et nous pourrions nous servir de ces pièces pour décorer. Un projet de restauration moderne pour le réseau...

Q Espérez-vous toujours avoir un restaurant La Cage aux Sports dans le nouvel amphithéâtre de Québec? 

R Les gens de Québecor n'ont pas encore complété leur offre alimentaire. C'est certain que c'est un projet que l'on suit de près. Je pense que les gens de Québecor attendent de voir ce qui va se passer avec l'équipe de la LNH avant de prendre des décisions à long terme. Nous ne regardons pas encore les terrains aux alentours.

Q Vous collaborez avec le chef Louis-François Marcotte depuis l'ouverture du restaurant Les Rouges - Steakcage, un nouveau concept à même la mezzanine de La Cage de Boucherville. Avez-vous l'intention de développer ce concept?

R C'est une option. Nous avons beaucoup d'opportunité pour la prochaine année. On teste présentement ce marché-là. Ce que nous avons fait à Boucherville nous ouvre des horizons, par exemple l'aéroport...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer