Vallée-Jonction: le conflit de travail perdure chez Olymel

La direction d'Olymel soutient avoir déjà dû annuler... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La direction d'Olymel soutient avoir déjà dû annuler des contrats d'approvisionnement qu'il sera difficile, selon elle, de récupérer à moins d'une entente rapide avec ses employés.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que la direction d'Olymel déplore le refus de la direction syndicale de recommander l'accord de principe intervenu entre les parties, des sources syndicales affirment qu'il ne s'agit pas d'un refus, mais d'une question de mandat. Ce serait dans les faits une formalité.

Selon les sources syndicales, la direction du syndicat de l'usine de Vallée-Jonction ne pouvait faire une recommandation formelle d'acceptation de l'entente étant donné le mandat confié en assemblée générale le 18 mars. Toutefois, l'entente aurait été présentée favorablement aux membres.

Le président Martin Maurice, qui ne répondait plus aux appels des journalistes en après-midi, lundi, aurait affirmé que l'entente était acceptable, car le syndicat était allé chercher le maximum possible de concessions de la part de la partie patronale.

Concessions

Ne voulant pas révéler le contenu de l'entente intervenue devant le conciliateur, le porte-parole d'Olymel a confirmé que l'entreprise avait fait plusieurs concessions pendant la fin de semaine, des améliorations importantes comparativement aux offres du départ.

Toutefois, la partie patronale soutient qu'elle aurait souhaité que le syndicat fasse une recommandation formelle pour accepter l'entente approuvée par les deux parties à la table de négociation.

Personne ne pouvait dire quand seraient convoqués les syndiqués pour étudier les détails de l'entente pouvant mettre fin à la grève vieille de 13 jours.

La semaine dernière, Olymel avait annulé une livraison de 23 000 porcs et mis à pied la majorité des employés non syndiqués. Plus la grève dure longtemps, indique Olymel, plus la relance de l'usine sera difficile à cause des contrats d'approvisionnement et de livraison.

Selon les sources du Soleil, les négociations et les relations de travail sont par tradition difficiles entre les deux parties.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer