La saison des sucres sur le point de commencer

Même si les lacs sont encore gelés et... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Même si les lacs sont encore gelés et que les érables sont «renchaussés au max» en raison des fortes chutes de neige de la semaine dernière, la confiance est au rendez-vous.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré un mois de mars plus froid que la normale, les acériculteurs québécois sont loin de broyer du noir sous les premiers rayons de soleil printaniers. Avec le réchauffement attendu d'ici la fin de semaine, les premières coulées d'eau d'érable devraient jaillir des entailles et lancer officiellement la saison des sucres avec, à la clé, l'espoir d'une récolte aussi abondante que l'an dernier.

Propriétaire d'une érablière de 4000 entailles à Saint-Prosper de Beauce, Marcel Larochelle s'attendait à recueillir ses premières gouttes d'eau d'érable cet après-midi. Au fil des ans, avoue-t-il, les acériculteurs ont pris l'habitude de voir les érables se délester de leur précieux liquide plus tard au printemps.

À titre de président du syndicat des producteurs acéricoles de Beauce, il croise régulièrement quelques-uns de ses 1125 membres et avoue ne sentir «aucune panique». Même si les lacs sont encore gelés et que les érables sont «renchaussés au max» en raison des fortes chutes de neige de la semaine dernière, la confiance est au rendez-vous. «Si la température est de notre bord, on est capable maintenant de faire notre saison en quatre semaines.»

L'optimisme du producteur de 63 ans s'appuie sur les résultats inattendus de la saison 2014, qui avait commencé elle aussi avec du retard, début avril, pour finalement se conclure sur la deuxième meilleure récolte de l'histoire, avec 113,7 millions de livres de sirop, à 7 millions de l'année record de 2013. Et bien loin du printemps 2008 qui avait vu la production stagner à seulement 58 millions de livres. 

À la Fédération des acériculteurs du Québec, la porte-parole Caroline Cyr confirme que la saison est sur le point de s'amorcer, d'abord en Montérégie Ouest, où les températures sont plus douces, et ensuite un peu partout en province, si les conditions météorologiques sont à l'avantage des producteurs.

«Il n'y a pas d'inquiétude à avoir, surtout que les conditions s'annoncent bonnes pour les prochains jours. La météo demeure le facteur premier. Une température de 5 °C le jour et du gel la nuit, c'est l'idéal. Mais c'est sûr que plus ça tarde, plus les risques de réchauffement soudain sont grands.»

«Si les grosses chaleurs prennent au milieu d'avril, autour de 10-12 °C, c'est sûr que ça peut causer des problèmes», ajoute M. Larochelle, ajoutant que la production donne alors dans le «sirop de bourgeon», au goût plus fort et plus amer, essentiellement destiné au marché industriel.

Prix stable

Les consommateurs peuvent s'attendre à payer le même prix que l'an dernier pour leur sirop, explique Mme Roy, soit entre 2,55 $ et 2,92 $ la livre, selon sa couleur et sa qualité. Les réserves «stables depuis quelques années» de 68 millions de livres, permettent d'avoir une certaine marge de manoeuvre.

Plus grand producteur mondial de sirop d'érable avec 100 millions de livres annuellement, le Québec exporte plus de 80 % de cette récolte, principalement aux États-Unis. La consommation intérieure est d'environ 15 millions de livres. La région de Chaudière-Appalaches fournit la moitié de la production québécoise totale.

Partager

À lire aussi

  • Des becs sucrés pour Pâques

    Estrie et Régions

    Des becs sucrés pour Pâques

    Si quelques cabanes à sucre de la région étaient fermées le jour de Pâques, celles qui ouvraient leurs portes étaient pleines à craquer dimanche. »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer