Terres des Soeurs de la Charité: l'UPA en désaccord avec Michel Dallaire

Les terres des Soeurs de la Charité de... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les terres des Soeurs de la Charité de Québec

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Union des producteurs agricole (UPA) de la Capitale-Nationale-Côte-Nord a «certaines réserves» quant aux propos tenus mardi dans Le Soleil par le président et chef de la direction de Cominar, Michel Dallaire, qui s'est dit convaincu que son projet d'ensemble résidentiel sur les terres des Soeurs de la Charité de Québec pourra aller de l'avant parce que ces terrains font déjà partie du plan de dézonage de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ).

«Nous reconnaissons que ces terrains font partie du périmètre métropolitain de la CMQ, mais il faut ajouter que le 15 juin 2012, le gouvernement du Québec a inclus une condition très importante dans sa correspondance adressée au président de la CMQ, Régis Labeaume, autorisant l'entrée en vigueur du Plan métropolitain d'aménagement et de développement [PMAD] de la CMQ», rappelle la présidente régionale de l'UPA, Jacynthe Gagnon. 

Dans cette correspondance, le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire de l'époque, Laurent Lessard, écrit que «s'il s'avérait que des superficies incluses dans le périmètre métropolitain ne soient pas celles de moindre impact pour la zone agricole, notamment à la suite d'un refus de leur exclusion par la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), la CMQ devra modifier le périmètre métropolitain pour les retirer».

Classe 2

Pour Jacynthe Gagnon, c'est on ne peut plus clair. «Avant de rendre une décision, la CPTAQ regarde non seulement s'il reste de l'espace disponible en zone blanche, mais aussi si l'endroit visé par la demande d'exclusion en est un de moindre impact pour la zone agricole», insiste Mme Gagnon, rappelant que 60 % des 200 hectares de terres acquis par le Groupe Dallaire sont de classe 2, soit d'excellente qualité pour l'agriculture. 

«Le PMAD est passé devant le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, il n'est pas passé devant la CPTAQ. Si la décision de la CPTAQ s'avérait négative [quant au dézonage des terres des Soeurs de la Charité], la CMQ devra refaire ses devoirs. C'est ça qu'a dit le ministre.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer