Le restaurant Yuzu de Saint-Roch en faillite

Le 438, rue du Parvis, où logeait le... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le 438, rue du Parvis, où logeait le restaurant Yuzu, appartient à Allied Properties REIT, qui possède et gère des immeubles de bureaux dans plusieurs grandes villes canadiennes. Des difficultés liées au bail auront eu raison de l'établissement.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans la porte du restaurant Yuzu, installé rue du Parvis depuis 2002, un avis de faillite est apparu jeudi, serti d'un mot de remerciement adressé à la «fidèle» clientèle. «Merci pour toutes ces belles années!» Des difficultés liées au bail auront eu raison de l'établissement réputé pour sa fine cuisine aux accents japonais.

Au téléphone, le syndic au dossier Charles Bresse indique que «les coûts d'opération, notamment le loyer, étaient à un niveau qui ne permettait pas à l'entreprise de voir une pérennité». «C'est la principale cause, c'est l'information qui m'a été confirmée par les administrateurs.»

M. Bresse ajoute qu'il n'y a pas eu d'avis d'intention de faire une proposition, ni de proposition aux créanciers. «Il y a eu des négociations avec le propriétaire [de l'immeuble], c'est ce qu'on m'a rapporté. Il y a eu des discussions qui n'ont pas mené à un règlement, donc il n'y avait plus possibilité d'opérer le commerce avec rentabilité. En gros, c'est ce que je peux vous dire pour l'instant.»

Le 438, rue du Parvis, où logeait le restaurant Yuzu, appartient à Allied Properties REIT, qui possède et gère des immeubles de bureaux dans plusieurs grandes villes canadiennes. À Québec, la fiducie compte environ un million et demi de pieds carrés dans le secteur Saint-Roch.

Le syndic, qui a pris possession du commerce seulement jeudi, n'a pas pu donner de chiffres sur le loyer en question. «C'est trop rapide.»

Franchises non touchées

Par ailleurs, M. Bresse a insisté pour préciser que le restaurant Yuzu n'a rien à voir avec le franchiseur Yuzu, nullement touché par la faillite.

Il s'agit de deux entités distinctes, a confirmé au téléphone Frédéric Matte. Lui et Steve Morency, cofondateurs du restaurant, ont vendu leur commerce de la rue du Parvis il y a deux ans au chef Vincent Morin et à Frédéric Parent. Le duo Matte-Morency se consacre dorénavant aux comptoirs Yuzu. M. Matte s'apprêtait d'ailleurs à envoyer un message aux franchisés pour les rassurer.

Ce qui ne l'empêche pas d'être secoué par la faillite de son ancien restaurant : «Je vis un deuil.» Lui aussi a entendu parler de coûts de loyer et de frais trop élevés, pour expliquer la situation. Il ne croit pas que l'arrivée de Sushi World rue Saint-Joseph soit en cause. Il pointe aussi la conjoncture économique et le nombre grandissant de restaurants de grandes surfaces, notamment dans le secteur Lebourgneuf. Là-bas ont poussé récemment des Cosmos, Pacini, Jaja La Pizz, Houston Avenue... Des adresses qui retiennent les travailleurs du coin et offrent le stationnement gratuit. «Le parking dans Saint-Roch, c'est toujours un frein.»

Le quartier, selon lui, ne vit plus l'effervescence d'il y a quatre ou cinq ans, il faudra y recréer des habitudes de consommation, et pas seulement en restauration.

Catherine Raymond, directrice générale de la Société de développement commercial du quartier Saint-Roch, n'avait pas été mise au courant des difficultés du restaurant Yuzu. Mais elle prend acte. «Je pense que c'est un secteur qui doit attirer notre attention. On sent qu'il y a une mutation.» Selon elle, une mise en valeur et une stratégie de promotion s'imposent.

Au restaurant Versa, voisin du Yuzu tout juste fermé, le chef propriétaire Benoît Poliquin est resté très discret. «C'est super frais comme nouvelle, je préférerais ne pas commenter», a-t-il dit poliment en pensant aux amis d'à côté qu'il côtoyait depuis des années.

2002
Ouverture du restaurant Yuzu sushi bar, rue du Parvis
2005
Holt Renfrew propose d'ouvrir un comptoir de mets pour emporter mettant en vedette des produits du Yuzu. L'idée d'ouvrir un réseau de franchises se met à germer
2007
Trois franchises ouvrent leurs portes, trois de plus l'année suivante
2012
Vente du restaurant Yuzu de la rue du Parvis par les cofondateurs Steve Morency et Frédéric Matte, qui se concentrent dorénavant sur les franchises
2013
Essai infructueux au centre-ville de Toronto, mais début de franchises au Nouveau-Brunswick «un marché qui ressemble au Québec»
2014
Ouverture cet automne d'une 50e franchise Yuzu. Faillite du restaurant d'origine, rue du Parvis

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer