Investissement de 11 millions $ pour Chocolats Favoris

Chocolats Favoris et Groupe Serré investiront plus de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Chocolats Favoris et Groupe Serré investiront plus de 11 millions $ au cours des trois prochaines années pour ouvrir une quinzaine de nouvelles chocolateries au Québec.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Chocolats Favoris s'associe au Groupe Serré pour poursuivre sa conquête du Québec. Ensemble, ils investiront plus de 11 millions $ au cours des trois prochaines années pour ouvrir une quinzaine de nouvelles chocolateries au Québec. L'expansion de l'entreprise de Québec devrait permettre, à terme, de créer 600 nouveaux emplois principalement durant la saison estivale.

Sur la photo, Charles Auger, directeur général de... (Photo fournie par Chocolats Favoris) - image 1.0

Agrandir

Sur la photo, Charles Auger, directeur général de la production de Chocolats Favoris, Julie Serré, associée du Groupe Serré, Dominique Brown, président de Chocolats Favoris, Kim Dupont, associée du Groupe Serré, Denis Serré, associé du Groupe Serré, et Virginie Faucher, directrice générale détail de Chocolats Favoris. Absent sur la photo : Raymond Serré, associé du Groupe Serré 

Photo fournie par Chocolats Favoris

Les deux premiers commerces qui ouvriront leurs portes dans le cadre de ce mouvement accéléré de croissance sont ceux de Sherbrooke et de Terrebonne. Ils accueilleront leurs clients dès les premières belles journées du printemps 2015.

«L'entente prévoit que nous ouvrirons un minimum de cinq nouvelles chocolateries par année au cours des trois prochaines années», indique au Soleil le président de Chocolats Favoris, Dominique Brown, qui prévoit que les ventes en magasin des chocolateries devraient dépasser les 35 millions $ au terme de cette entente. Rappelons qu'en octobre 2013, Dominique Brown annonçait haut et fort que Chocolats Favoris visait l'atteinte d'un chiffre d'affaires de 100 millions $ d'ici 2020.

L'empire naissant de Chocolats Favoris compte actuellement sept établissements, principalement dans la région de Québec, mais aussi à Trois-Rivières et à Boucherville. Une huitième chocolaterie verra le jour, en mars, au coin de la rue Cartier et du boulevard René-Lévesque dans le quartier Montcalm.

Estimant que son entreprise n'avait pas toute l'expertise nécessaire pour étendre ses tentacules dans la Belle Province, Dominique Brown a fait appel au Groupe Serré de Québec, une compagnie qui a fait sa marque dans la gestion de franchises. Elle a notamment veillé aux opérations de bannières comme le Superclub Vidéotron, les boutiques Vidéotron et ThaïZone. «Le Groupe Serré est le propriétaire du petit centre commercial à Neufchâtel dans lequel nous avons ouvert une succursale en 2013. Il a assisté au développement de notre entreprise. Au fil du temps, nous avons découvert une famille extraordinaire, un partenaire exceptionnel. Des gens qui mettent le service à la clientèle au sommet de leurs priorités.»

Chocolats Favoris accordera des licences au Groupe Serré - qui est déjà copropriétaire des chocolateries de Boucherville et de Trois-Rivières - pour gérer et exploiter ses nouveaux commerces en province. «De notre côté, nous allons continuer à ouvrir nos commerces corporatifs, comme celui du quartier Montcalm.»

Cette offensive n'est que l'un des morceaux de la stratégie de croissance de Chocolats Favoris qui, depuis le lancement du nouveau concept de chocolaterie en 2013, connaît un succès retentissant. L'entreprise s'apprête d'ailleurs à doubler son chiffre d'affaires pour une deuxième année consécutive. «C'est certain que je veux sortir du Québec rapidement. D'abord, il était important de solidifier notre stratégie de développement au Québec.»

Offert chez IGA

Depuis le mois de mai, les consommateurs peuvent acheter la fondue au chocolat de Chocolats Favoris dans les 280 magasins IGA au Québec. Dominique Brown parle d'un «succès extraordinaire».

Il n'en revient pas du support qu'apporte le géant de l'alimentation à la mise en marché de son produit.

«Il faut dire que nous les aidons à augmenter les ventes de leur département de fruits. Personne ne sort de l'épicerie avec seulement son contenant de fondue au chocolat dans son panier. Le consommateur achète aussi des bananes, des fraises, des framboises, etc.»

Pour l'instant, Dominique Brown n'envisage pas d'aller cogner à la porte des autres grandes surfaces de l'alimentation au Québec. Par contre, il regarde attentivement du côté du reste du Canada.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer