Une nouvelle microbrasserie dans Saint-Sauveur l'été prochain

Fin septembre, Le Soleil avait consacré un article... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Fin septembre, Le Soleil avait consacré un article aux rénovations majeures apportées à l'édifice de l'Union commerciale, rue Saint-Vallier Ouest.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Déjà en pleine ébullition, le monde de la microbrasserie à Québec comptera un nouveau joueur dès l'été prochain. La brasserie artisanale Griendel devrait ouvrir ses portes dans l'ancienne Union commerciale, dans Saint-Sauveur.

L'immeuble du 195, Saint-Vallier Ouest subit présentement des rénovations majeures et comprendra, à terme, 11 logements avec des commerces au rez-de-chaussée.

Or, le blogue Monsaintsauveur.com a révélé lundi qu'une microbrasserie y verra le jour.

Joint par Le Soleil, l'un des associés, Martin Parrot, est emballé par le projet auquel il rêve depuis des années avec des amis de longue date, tous amateurs de bière. Alexandre Gaumond, conseiller en bière au Peluso à Montréal, Olivier Savary de Brasseurs du Monde, à Saint-Hyacinthe et Vincent Lamontagne, issu du monde du marketing, complètent le quatuor.

Tous ces jeunes trentenaires reviendront s'établir à Québec, comme Martin Parrot l'a fait l'an dernier après quelques années à l'extérieur de sa ville natale. «On essaye de ramener des exilés un peu», lance-t-il au bout du fil.

Si tout se déroule comme prévu, en juillet, l'établissement de Saint-Sauveur devrait offrir les produits en fût d'une vingtaine de microbrasseries invitées. Griendel offrira par la suite ses propres bières.

Permis à confirmer

Malgré l'enthousiasme, M. Parrot reste prudent car il n'a pas encore en main le permis de la Ville pour le changement de zonage permettant un tel établissement. Mais tous les documents sont déposés et il espère un feu vert d'ici le printemps. 

Chose certaine, l'équipe de la future microbrasserie ne manque pas d'idées. En plus de bières et d'un menu qu'ils promettent étonnant, ils souhaitent offrir de la nourriture jusqu'à 2h.

Griendel fera aussi découvrir les bières avec des ateliers de dégustation et des accords mets-bières.

Quant au local, même sans terrasse, l'établissement aux plafonds hauts sera largement fenestré. «Ce sera vitré bord en bord. Le local nous a mis à l'envers. Ça n'a aucun bon sens d'avoir de l'espace comme ça!» s'emballe M. Parrot.

Le groupe a jeté son dévolu sur l'ancienne Union commerciale pour le local, mais aussi pour le renouveau festif et gourmand que vit le quartier Saint-Sauveur, selon l'associé qui cite des endroits comme Le pied bleu, Nina Pizza, le bar arcade MacFly, tous concentrés dans Saint-Roch et Saint-Sauveur.

Concurrence

Ces dernières années ont vu proliférer les établissements qui brassent leur propre bière, notamment avec La Barberie et la Korrigane dans le quartier Saint-Roch, La Voie Maltée qui a ouvert ses portes sur le boulevard Pierre-Bertrand, La Souche dans Limoilou, le Corsaire à Lévis, entre autres. On compte actuellement plus d'une centaine de microbrasseries dans la province.

Mais Martin Parrot dit ne pas avoir peur de l'explosion de micros puisque, dit-il, Griendel aura son propre créneau de «gastronomie brassicole». La proximité des associés avec les clients sera aussi un trait caractéristique, promet-il.

«La clientèle locale qui va tripper. On va travailler nous-mêmes là. Les propriétaires seront les visages de la place.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer