Exclusif

L'avenir de l'ITA de La Pocatière inquiète

Cent trois nouveaux étudiants ont franchi les portes... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Cent trois nouveaux étudiants ont franchi les portes de l'Institut de technologie agroalimentaire de La Pocatière, soit 17 de moins que l'an dernier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les rumeurs entourant d'importantes compressions, voire la fermeture de l'Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de La Pocatière sont persistantes. Et ce, bien que le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) jure qu'elles sont infondées. Celui-ci dit avoir seulement entamé «une réflexion» sur deux programmes peu contingentés.

Cet automne, le petit établissement a admis un total de 103 nouveaux étudiants, soit 17 de moins qu'en 2013. À titre comparatif, en 2012, l'ITA La Pocatière avait enregistré 123 inscriptions contre 118 en 2011. La réduction plus importante d'admissions cette année pour une école de cette taille doublée à la diminution du budget alimente les bruits de couloirs.

Des employés ou des personnes proches de l'établissement, qui n'ont pas voulu être identifiés mais qui se sont confiés au Soleil, se questionnent notamment sur les efforts de promotion du MAPAQ afin d'attirer davantage de clientèle. Ils évaluent que la direction laisse volontairement mourir à petit feu l'endroit qui a vu naître l'enseignement agricole au Canada. Certains ont souligné que les portes ouvertes, qui se tiendront le 15 novembre, ont été annoncées tardivement.

D'autres croient que deux programmes sur les cinq offerts à La Pocatière, comme Technologie de la production horticole et de l'environnement et Technologie des procédés et de la qualité des aliments, sont menacés de disparaître. Le premier a accueilli sept élèves à l'automne et le second, neuf. L'an dernier, ils étaient respectivement quatre et un de plus dans ces classes.

«Il n'a jamais été question de fermer l'ITA La Pocatière», soutient le relationniste du MAPAQ, Alexandre Noël. Il invite à prendre ces chiffres avec précaution puisqu'ils varient énormément d'une année à l'autre.

Réflexion et compressions

«L'ITA a amorcé une réflexion sur les programmes offerts dans les deux campus de manière à optimiser l'offre d'enseignement en appui au développement économique du secteur agroalimentaire. Le but, c'est d'être en lien avec les besoins du marché du travail, explique-t-il. En même temps, au MAPAQ, il y a une certaine responsabilité d'assurer une saine gestion publique.»

Le représentant du gouvernement ne précise pas ce qu'il entend par réflexion. Est-il question d'éliminer les programmes? De les offrir qu'à Saint-Hyacinthe? «On ne peut pas présumer d'où l'on va aller», se borne à répondre M. Noël, ajoutant que des scénarios positifs peuvent aussi être sur la table.

Il est par ailleurs difficile de tirer une quelconque conclusion sur les réductions budgétaires de l'ITA puisqu'elles ne sont pas ventilées par établissement. Toutefois, pour l'année en cours, les deux campus ont reçu 695 000 $ de moins qu'en 2013-2014 pour un total de 18,9 millions $. L'année d'avant, ils avaient été forcés de fonctionner avec 260 000 $ en moins dans leurs coffres. Mais en 2011-2012, Québec leur avait octroyé une somme supplémentaire de 2,3 millions $, fait valoir le relationniste du MAPAQ.

Ce n'est pas la première fois que l'avenir de l'ITA fait jaser. Lors de la dernière campagne électorale provinciale, le candidat libéral de la circonscription Côte-du-Sud, Norbert Morin, avait dit posséder des informations selon lesquelles l'établissement était menacé de fermeture. Son rival péquiste qui a dirigé l'ITA La Pocatière de 2006 à 2012, André Simard, avait démenti la nouvelle, l'accusant de jouer au Bonhomme Sept Heures.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer