Un homme trouve une plume dans sa McCroquette

Christian Gauthier s'est rendu le 30 novembre au... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Christian Gauthier s'est rendu le 30 novembre au «McDo» du boulevard Hamel et de l'autoroute Duplessis. Il voulait offrir un Joyeux festin à son fils de cinq ans. Sa surprise a été complète lorsqu'il a vu le garçon sortir une croquette dans laquelle se trouvait une plume.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

Sur le même thème

(Québec) Un homme de Québec, qui affirme avoir trouvé une plume dans une croquette de poulet de McDonald's, tente en vain d'obtenir réparation. Le géant de la restauration refuse d'entendre sa demande s'il n'analyse pas la précieuse pépite panée.

Christian Gauthier s'est rendu le 30 novembre au «McDo» du boulevard Hamel et de l'autoroute Duplessis. Il voulait offrir un Joyeux festin à son fils de cinq ans en guise de récompense. Sa surprise a été complète lorsqu'il a vu le garçon sortir une des croquettes de la boîte.

«Je me disais : "Y'a de quoi, là!" Pis, je vois ça», lance-t-il, en parlant de la plume (ou duvet) bien insérée dans la panure. Ses démarches l'ont conduit jusqu'au directeur de l'établissement. «Je lui ai montré et je lui ai demandé ce qui serait fait pour ne pas que ça se reproduise», raconte le père, qui a l'habitude de se rendre à cet endroit avec sa famille. «Avec tout ce qu'on entend au niveau de la salubrité, c'est inquiétant», ajoute-t-il.

Seulement, la réponse obtenue, ou plutôt l'absence de réponse, l'a déçu. «J'avais l'impression qu'il ne se préoccupait pas de ce que je lui disais. Il a fallu que je lui demande pour être remboursé», indique M. Gauthier, avouant que l'histoire aurait pu en rester là s'il avait obtenu plus de considérations et peut-être même un petit dédommagement en retour, par exemple un repas-cadeau.

Échanges téléphoniques

Le père de famille a ensuite eu quelques échanges téléphoniques avec la direction du McDo. Chaque fois, on lui réclamait la croquette à des fins d'analyse, ce qu'il a toujours refusé. Il avait l'impression que cette demande répétée visait à camoufler quelque chose.

Le 18 décembre, il transmettait une mise en demeure au siège social de Mc Donald's Canada à Montréal. Il réclamait une compensation financière, sans indiquer un montant, et demandait à la chaîne ce qu'elle comptait faire pour que ça ne se reproduise pas.

Aujourd'hui, McDonald's parle d'un dossier clos. «Dans les cas où il y a des allégations d'un corps étranger, il y a une procédure claire. Il faut savoir si ça vient de chez nous», explique Jason Patuano, directeur des communications pour l'est du Canada, admettant que c'est la première fois qu'il entend parler d'une plume dans une croquette.

«Le client n'a pas voulu partager la McCroquette. On n'a pas pu faire d'analyse. Ce ne sont donc que des allégations. C'est très, très difficile d'évaluer. On ne peut que spéculer», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer