Avrio Capital investit 3 millions $ dans Hortau

Jocelyn Boudreau, cofondateur et président de Hortau, une... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Jocelyn Boudreau, cofondateur et président de Hortau, une entreprise de Lévis qui aide les producteurs agricoles à gérer efficacement l'utilisation de l'eau dans l'arrosage des champs.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Le Soleil

(Québec) Hortau, la petite graine ensemencée en 2002 par Jocelyn Boudreau et Jean Caron, pousse à vue d'oeil sous le soleil de la Californie. Voilà qu'Avrio Capital, un important fonds canadien d'investissement privé spécialisé en agriculture et en alimentation, vient de lui apporter le bon nutriment qui devrait lui assurer une croissance encore plus abondante.

Ce bon nutriment, c'est un financement de 3 millions $. «Nous allons pouvoir accroître notre force de vente, principalement du côté de la Californie, mais aussi dans le Midwest et dans le nord des États-Unis», a indiqué Jocelyn Boudreau qui commentait l'annonce faite mardi. «Il nous faut accroître nos ventes afin de pouvoir maintenir l'avance technologique que nous détenons», a-t-il ajouté en signalant que, pour le moment, l'entreprise de Lévis cherchait surtout à s'ancrer solidement en Amérique du Nord. «L'Europe et l'Asie font partie de nos plans, mais pas à court terme. D'ici deux à trois ans peut-être.»

Au fil des ans, Hortau a mis au point une technologie de mesure de propriété du sol qui aide les producteurs de fruits, de légumes et de noix, entre autres, à gérer efficacement l'utilisation de l'eau, et ce, dans un contexte de raréfaction de la ressource. Cette technologie brevetée permet de maximiser les récoltes tout en faisant une utilisation rationnelle de l'eau, de l'énergie, des engrais et des pesticides.

Dans les faits, le système de gestion de l'irrigation pour les cultures en champ et en serre d'Hortau - qui est composé d'une application Web, de contrôleurs de pompe et de valve et de sondes sans fil - mesure avec précision les besoins réels des plantes en vue d'une gestion optimale de l'irrigation. «Trop d'eau, ce n'est pas bon. Pas assez, ce n'est pas mieux», a résumé Jocelyn Boudreau, un ingénieur spécialisé en physique du sol.

Le système Irrolis 3 fonctionne à partir d'un réseau de senseurs dispersés dans un champ et qui sont reliés à une station de monitorage. Ces senseurs mesurent la tension et la température du sol ainsi que la température et l'humidité relative de l'air. Les données recueillies sont transmises par ondes modulaires vers une station de base Web qui les passe au crible avant de les transmettre à un serveur. La station de base Web sert également d'unité de gestion centrale pour le système d'automatisation qui permet, par exemple, de démarrer automatiquement les valves et les pompes pour arroser les cultures.

Selon Jocelyn Boudreau, une gestion optimale de l'irrigation répond à deux besoins des producteurs. D'abord celui de l'amélioration et l'augmentation de la productivité. Puis, celui de l'utilisation intelligente de l'eau.

Simple et efficace

«Les systèmes d'arrosage sont difficiles à gérer à l'oeil et sans instrument. Simple et efficace, notre technologie apporte beaucoup de précision dans la façon de gérer l'arrosage des champs. N'oublions pas, non plus, les économies d'énergie qui peuvent être réalisées. Le pompage de l'eau et sa pressurisation demande à chaque fois une bonne dose d'énergie.»

La question de la protection de l'environnement en milieu agricole est également importante. Un sol trop arrosé poussera les engrais vers la nappe phréatique, ce qui risque de causer des problèmes de contamination.

«Les technologies de l'agriculture de précision sont absolument essentielles à l'obtention des hausses de productivité nécessaires pour nourrir la population mondiale qui ne cesse de croître», a souligné Aki Georgacacos, cofondateur d'Avrio. «Nous sommes convaincus que les solutions intégrées et robustes développées par Hortau sont les meilleures pour la gestion de l'irrigation et nous sommes impatients de collaborer avec elle dans ses efforts pour étendre sa technologie à d'autres applications et consolider sa position de chef de file dans un marché en pleine expansion.»

Aujourd'hui, Hortau compte une vingtaine d'employés et a su rallier de solides partenaires financiers dont Telesystem, Desjardins, Capital financière agricole et la Société de développement économique de Lévis.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer