Les potagers renaîtront au Domaine Cataraqui

Les Urbainculteurs travaillaient fort, lundi, pour remettre au... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les Urbainculteurs travaillaient fort, lundi, pour remettre au jour les anciens potagers du Domaine Cataraqui, dont la pièce maîtresse est un superbe dôme de saule, qui continuera de se développer tout au long de la saison.

Le Soleil, Patrice Laroche

(Québec) Les anciens potagers renaîtront cet été au Domaine Cataraqui. Gourganes, gadelles, groseilles, courges, choux et autres végétaux anciens se mêleront à quelques nouveautés, dans un aménagement à la mesure de la beauté de ce parc méconnu de bien des Québécois.

Le parc du Domaine Cataraqui est ouvert au... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Le parc du Domaine Cataraqui est ouvert au public.

Le Soleil, Patrice Laroche

Une vue des potagers du Domaine Cataraqui... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.1

Agrandir

Une vue des potagers du Domaine Cataraqui

Le Soleil, Patrice Laroche

La pièce maîtresse du jardin sera un magnifique dôme en saule, déjà planté mais dont le développement se poursuivra durant toute la saison, conçu par Francis Denault, cofondateur des Urbainculteurs. L'organisme sans but lucratif a reçu le mandat de concevoir, aménager et entretenir les lieux jusqu'à la saison des récoltes.

Après les bâtiments et les jardins de fleurs vivaces, cette renaissance marque une nouvelle étape du plan de réhabilitation amorcé ces dernières années par la Commission de la capitale nationale (CCN), qui assure depuis 2002 la gestion des lieux acquis par le gouvernement du Québec en 1975.

Pour l'autre cofondatrice des Urbainculteurs, Marie Eisenman, ce projet constitue une occasion en or de marier esthétique et agriculture, et de montrer à quel point l'un n'a pas à sacrifier à l'autre. Elle s'en est d'ailleurs donné à coeur joie dans le dessin des plates-bandes à la française, en continuité avec l'histoire de ce jardin cultivé sans interruption de 1850 jusqu'aux années 70.

Outre le grand potager qui accueillera petits fruits, légumes, plantes médicinales et herbes aromatiques en tout genre, les Urbainculteurs exploiteront l'ancienne serre viticole. Celle-ci est départie de ses fenêtres, mais son adossement à un mur blanc, orienté plein sud (comme le potager) et abrité du vent, y crée un véritable bain de chaleur. Marie Eisenman promet d'y aménager une vraie «jungle», avec des vignes bien sûr, mais aussi de la cyclanthère, une plante de la famille des cucurbitacées originaire du Mexique qui pousse dans un joyeux fouillis luxuriant.

Cette partie de l'aménagement sera réalisée dans des sacs de géotextile géants posés directement sur le gravier, une technique dont les Urbainculteurs ont fait leur marque de commerce, et qui démontre qu'il est possible de jardiner même au coeur de la ville.

Tous les fruits et légumes qui seront cueillis dans le potager du domaine Cataraqui seront remis à une entreprise sans but lucratif dont l'identité n'a pas encore été déterminée.

Le parc est ouvert au public. Pour en savoir davantage, voir le site de la CCN, www.capitale.gouv.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer