Louis Garneau lance une nouvelle gamme de produits nutritifs

Les gels énergétiques  de Louis Garneau sont... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Les gels énergétiques de Louis Garneau sont vendus en six saveurs aux quatre coins de l'Amérique du Nord.

Le Soleil, Steve Deschênes

(Québec) Louis Garneau habille déjà le cycliste des pieds à la tête. Il lui vend aussi un vélo. Voilà maintenant qu'il lui fournira le carburant qui lui permettra d'aller plus vite, d'aller plus loin.

Pour compléter sa «solution cycliste», Louis Garneau lance une nouvelle gamme de produits : Garneau Nutrition.

«En tant qu'athlète, j'ai toujours été hanté par la nourriture», raconte l'athlète olympique devenu entrepreneur à succès. «J'ai déjà eu peur de manquer d'énergie. À l'époque, ma mère me cuisinait des gâteaux de riz. J'avais aussi mes propres recettes, comme des boissons au sirop d'érable. Je traînais toujours des bananes et des oranges. Je savais à quel point la nutrition était importante dans l'atteinte de la meilleure performance.»

Ce n'est pas des boissons au sirop d'érable que proposera Garneau Nutrition, mais des gels énergétiques et une boisson d'électrolytes.

Les gels énergétiques LG, vendus en sachet de 41 grammes contenant 100 calories et 25 grammes de glucides complexes, sont en vente depuis peu chez tous les détaillants de produits de vélo au Canada et aux États-Unis. Ils sont composés d'ingrédients naturels et d'un mélange de glucides complexes, d'électrolytes et d'antioxydants. Louis Garneau a mis deux ans pour mettre au point un emballage qui permet au cycliste de manipuler le sachet tout en continuant de pédaler à bon rythme. Entre autres, le bec verseur permet au sportif de contrôler le flot du gel vers la bouche et d'éliminer du même coup les risques de dégâts.

Quant à la boisson d'électrolytes, qui permet au cycliste de faire le plein de sels minéraux, les tests pour déterminer la meilleure formulation se poursuivent toujours. Son lancement est prévu à l'été. Un troisième produit nutritionnel devrait faire son apparition prochainement sur le marché.

Pourquoi Louis Garneau se lance-t-il dans un secteur, celui de la nutrition sportive, dans lequel la concurrence est féroce?

«Parce que ça me passionne», répond-il en signalant que son entreprise - qui aura 30 ans en 2013 - se faisait un devoir d'emprunter des sentiers dans lesquels ses concurrents n'osaient même pas s'aventurer.

«Nous sommes la première compagnie mondiale de produits cyclistes à introduire la nutrition dans sa gamme de produits», affirme Louis Garneau, qui a dénoté, ces dernières années, que l'industrie de la «nourriture de course» explosait. «Le nombre de cyclistes ne cesse de croître, et ils sont de plus en plus nombreux à vouloir atteindre des niveaux de performance élevés. Pour y arriver, ils cherchent à s'alimenter de mieux en mieux.»

En entrepreneur averti, il a évidemment cherché à minimiser les risques. Par exemple, il aurait refusé de se lancer dans l'aventure s'il ne comptait pas déjà sur un réseau mondial de détaillants solidement établis. Il n'était pas question, non plus, que l'entreprise achète une usine pour fabriquer ses gels énergétiques. Ses formulations sont les siennes, mais elles sont produites par des sous-traitants.

Louis Garneau avoue qu'il y avait aussi une autre raison, plus «émotive», derrière la création de Garneau Nutrition.

Il veut associer ses deux fils, William (22 ans) et Édouard (19 ans) - qui étudient aux États-Unis - au développement de la nouvelle gamme de produits. «Je veux leur faire apprendre l'entrepreneurship par le démarrage d'une petite division au sein de la compagnie. Leur job d'été sera d'apprendre tout ce qu'un entrepreneur doit apprendre : la fabrication, la promotion, le calcul du prix de revient, la formation des vendeurs. C'est pas mal plus instructif que de leur faire coller des étiquettes!»

Trentaine de pays

Louis Garneau assure que l'expansion internationale prise, il y a quelques années, a été une décision éclairée. Aujourd'hui, Louis Garneau vend ses produits dans une trentaine de pays.

«Nous venons de connaître notre meilleure année à vie! Nous sommes toujours forts au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Notre croissance la plus forte en 2011 est venue de l'Amérique du Sud. Ça fait longtemps que l'on travaille ce marché-là. Nous commençons à récolter les fruits des graines semées.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer