Malbouffe dans les arénas: un virage santé moins draconien

En plus des nouveaux produits «santé», Hervé Lapointe,... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

En plus des nouveaux produits «santé», Hervé Lapointe, de Gestion R.V.L., aimerait réintroduire les boissons gazeuses diète dans le menu des arénas.

Le Soleil, Steve Deschênes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Lévis a choisi de restreindre l'offre de malbouffe dans ses arénas plutôt que de l'interdire complètement. Les patates frites sont désormais bannies, mais pas les boissons gazeuses. Québec songe aussi à des assouplissements dans les centres sportifs ayant pris le virage santé sur la Rive-Nord.

Lévis a profité du renouvellement des contrats de services alimentaires de ses cinq arénas pour exiger la révision des menus, qui doivent permettre «une alimentation variée grâce à des produits de bonne valeur nutritionnelle», explique Christian Brière, directeur des communications de la Ville.

Exit les friteuses et tous les produits graisseux qu'elles permettent de cuisiner. Elles sont remplacées par des fours à convection et à micro-ondes, dont sortent des pommes de terre grillées et sans gras trans. La viande des hamburgers doit présenter la cote extramaigre; les saucisses à hot-dog sont qualifiées de «légères». De nouvelles gâteries «santé» s'ajoutent, comme de la barbotine et des jujubes à base de vrai jus, du chocolat noir et des croustilles cuites au four plutôt que dans l'huile.

«C'est comme à Québec, sauf que le conseil municipal a deman­dé un assouplissement au niveau des boissons gazeuses. Ils [les élus] trouvaient que c'était trop drastique», dit M. Brière.

Quatre arrondissements de la Ville de Québec (Charlesbourg, Sainte-Foy-Sillery, Beauport et La Haute-Saint-Charles) ont sorti la malbouffe de huit centres sportifs sous gestion municipale l'an dernier. Depuis, les arénas Bardy (La Cité-Limoilou) et Michel-Labadie (Des Rivières) se sont aussi convertis. La friture y est strictement interdite, tout comme les boissons gazeuses et toute collation dont l'ingrédient principal est le sucre. Mais il y a des exceptions : certains établissements permettent encore la vente de bière et de Gatorade.

Et le fast-food autour?

Hervé Lapointe, de Gestion R.V.L., qui exploite en sous-traitance les services alimentaires des centres sportifs de la Rive-Sud comme de la Rive-Nord, aimerait réintroduire les boissons gazeuses diète. Pour les clients comme pour ses états financiers, cela atténuerait le choc du virage santé, dit-il. «Autrement, ce sont mes 15 plus gros vendeurs que je perds.»

Selon M. Lapointe, «la première année à Québec a été très, très difficile. On a perdu 25 % de nos ventes par rapport à l'année précédente. [...] Souvent, on remarque que les gens quittent rapidement après leur partie pour aller dans les chaînes de restauration rapide autour. L'an passé, il y en a même qui arrivaient avec leur sac de McDo pour manger à l'aréna».

Épidémie d'obésité

Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire Régis Labeaume, ne ferme pas la porte à un éventuel retour des boissons gazeuses. «Les gens souhaitent des assouplissements. Il y a certaines aberrations, comme l'interdiction des boissons gazeuses, même diète, alors que le Gatorade est un produit plus sucré. On va regarder ça» avec les présidents d'arrondissements, explique M. Nolin, qui précise que les contrats déjà signés devraient alors être modifiés.

Les boissons gazeuses sont de plus en plus considérées comme causes principales de l'épidémie mondiale d'obésité. Ces boissons contiennent beaucoup de sucre et font exploser le compteur de calories, sans pour autant fournir de protéines, de vitamines ou de minéraux. Pascale Chaumette, nutritionniste à la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale, admet que la littérature scientifique est plus conciliante avec les versions contenant des édulcorants, bien qu'elles se classent toujours comme «aliments camelotes». «Dans les écoles, on a tout éliminé parce que ça maintient le goût du sucré», précise-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer