Acquisition de Tembec: opposition des deux plus importants actionnaires

L'acquisition de la compagnie forestière québécoise Tembec par... (Archives La Presse)

Agrandir

L'acquisition de la compagnie forestière québécoise Tembec par une société floridienne est encore loin d'être gagnée.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

L'acquisition de Tembec par une société floridienne semble en péril puisque c'est au tour du deuxième actionnaire en importance de la forestière québécoise de s'opposer à l'offre de 807 millions $US (1,0 milliard $) déposée par Rayonier Advanced Materials.

Après Oaktree Capital Management la semaine dernière, Restructuring Capital Associates (RCA), qui détient 17,1 % des actions de Tembec, a emboîté le pas mardi en faisant part de son intention de voter contre la transaction le 27 juillet.

Ensemble, les deux plus importants actionnaires de Tembec (TSX : TMB) contrôlent 37 % des titres en circulation de la compagnie établie à Montréal.

Pour que la transaction puisse aller de l'avant, la proposition de 807 millions $US dévoilée en mai par Rayonier Advanced Materials doit obtenir l'appui des deux tiers des actionnaires de Tembec.

Établie à Samford, dans l'État du Connecticut, RCA dit appuyer les efforts de redressement déployés par la direction de Tembec ainsi que le regroupement des activités avec Rayonier Advanced Materials (NYSE : RYAM).

Plutôt que de rejeter les demandes d'Oaktree comme elle l'a fait lundi, RCA estime que Rayonier Advanced Materials devrait consentir aux demandes du plus important actionnaire de Tembec et bonifier son offre.

«Les avantages d'un regroupement peuvent accroître la rentabilité de façon marquée et Oaktree a présenté des arguments qui démontrent que Rayonier peut et doit bonifier son offre», écrit le fondateur de RCA, James Bennett.

Une porte-parole pour Rayonier Advanced Materials et Tembec a indiqué que les deux entreprises n'allaient pas commenter la situation avant le vote prévu la semaine prochaine.

La société de Jacksonville, qui compte 1200 employés, se spécialise dans la cellulose de grande pureté - un polymère naturel que l'on retrouve habituellement dans les téléphones cellulaires, les écrans d'ordinateur ainsi que les produits pharmaceutiques.

Selon Oaktree, cette acquisition est importante pour Rayonier Advanced Materials étant donné qu'elle pourrait faire face à un avenir difficile advenant qu'elle ne puisse intégrer les activités de Tembec. La firme d'investissement estime que l'entreprise floridienne se trouve dans un secteur en déclin.

Pour l'instant, l'entreprise floridienne propose 4,05 $ - ou 0,2302 action de Rayonier Advanced Materials - pour chaque action de Tembec. Cette offre initiale représentait une prime de 37 %. Elle est inférieure au prix actuel de l'action de Tembec. Cette dernière a clôturé mardi à 4,26 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 1 ¢.

En dépit de l'opposition des deux plus importants actionnaires de Tembec, la firme de services aux actionnaires Institutionnal Shareholder Services a déjà suggéré aux actionnaires de la forestière d'accepter la proposition de 807 millions $US.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer