Ubisoft répond à ses critiques

La semaine dernière, Louis Têtu, de Coveo, avait dénoncé... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La semaine dernière, Louis Têtu, de Coveo, avait dénoncé les avantages accordés par les gouvernements aux sociétés étrangères du secteur des technologies de l'information qui s'installent au Québec, critique qui visait notamment Ubisoft

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sous un feu nourri des critiques de la part de deux des plus éminents dirigeants d'entreprises technologiques québécoises, Ubisoft se défend et fait appel à la mobilisation générale pour permettre l'émergence de nouveaux talents en TI au Québec.

«Pourquoi ne pas unir nos forces pour accélérer cet effort qui est bénéfique pour l'ensemble de notre écosystème? Ensemble, répondons à la vraie question : comment s'organiser pour stimuler l'éducation et l'intérêt d'un nombre croissant de jeunes filles et de jeunes hommes pour les métiers du futur?» écrit le pdg d'Ubisoft Montréal, Québec et Toronto, Yannis Mallat, dans une «réponse officielle» de l'entreprise française de développement, d'édition et de distribution de jeux vidéo aux sorties de Louis Têtu (Coveo) et d'Eric Boyko (Stingray).

Dans Le Soleil, samedi dernier, Louis Têtu répétait sa tirade contre les avantages accordés par les gouvernements aux sociétés étrangères du secteur des technologies de l'information (TI) qui s'installent au Québec alors que les entreprises d'ici peinent à trouver de la main-d'oeuvre.

À Montréal, pendant ce temps, le pdg de Stringray, un fournisseur de services musicaux, Eric Boyko ajoutait son grain de sel.

«Est-ce que l'on peut arrêter de donner des crédits d'impôt multimédias à des entreprises étrangères?» a mentionné M. Boyko en affirmant, selon La Presse, que si Ubisoft décidait de quitter le Québec demain matin, les 3000 employés se dénicheraient un boulot en l'espace de six mois.

«On n'a plus besoin de crédits d'impôt. C'était bon il y a 20 ans pour avoir un pôle. Mais là, le pôle est créé et il faut s'ajuster.»

À la défense du crédit d'impôt

Dans sa «réponse officielle», le patron d'Ubisoft à Montéal, à Québec et à Toronto se porte à la défense du crédit d'impôt pour la production de titres multimédias dans le secteur du jeu vidéo.

«La Commission Godbout [NDLR : la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise] a reconnu la rentabilité du programme. Les emplois et la profondeur de l'expertise sont au rendez-vous et le Québec rayonne à l'international. Le crédit d'impôt permet encore au Québec de se démarquer, 20 ans après sa création», fait valoir Yannis Mallat en rappelant que le programme était disponible à toutes les entreprises. 

Par ailleurs, M. Mallet rappelle qu'au moment de l'arrivée d'Ubisoft dans la Belle Province, il y a 20 ans cette année, «l'industrie du jeu vidéo n'existait à peu près pas à Montréal.» «Ce que nous avons vu depuis 20 ans, et ce à quoi nous avons humblement, mais significativement contribué, c'est le développement et la croissance d'une nouvelle main-d'oeuvre. Pourquoi Google et Microsoft viennent-ils s'installer ici? Pourquoi EA, Warner et Eidos sont-ils ici? Pourquoi la scène indépendante québécoise du jeu vidéo excelle et grandit-elle autant? Parce qu'il y a au Québec une main-d'oeuvre hautement qualifiée reconnue internationalement et un environnement d'affaires compétitif.»

En ce qui a trait à la rareté des ressources humaines en TI, Ubisoft parle d'un «enjeu mondial» et de l'importance d'investir dans le réseau de l'éducation.

«Nous sommes probablement la plus grande porte d'entrée de toute l'industrie technocréative du Québec, et nous continuerons sur cette voie», assure Yannis Mallat.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer