Emploi: mois de mai difficile pour les jeunes

Chez les jeunes adultes, de 15 à 24... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Chez les jeunes adultes, de 15 à 24 ans, il semble aujourd'hui plus difficile de dénicher un emploi. En l'espace de 12 mois, le taux de chômage est passé de 4,4 % à 10,1 %.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Québec conserve sa couronne des régions métropolitaines du Canada avec le plus bas taux de chômage, à 4,6 % en mai, et ce, malgré un mois qui ne passera certainement pas à l'histoire pour la région.

Selon les données publiées vendredi de l'Enquête sur la population active de Statistique Canada, 4300 postes ont disparu le mois dernier (441 200 emplois) dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, qui couvre essentiellement le territoire des villes de Québec et de Lévis, et le taux de chômage a grimpé de 0,4 point de pourcentage. 

Pour l'économiste principal chez Québec International, Louis Gagnon, ce recul du marché de l'emploi est attribuable à la contraction de la population active de 0,5 %, combinée à la hausse du nombre de chômeurs de 9,8 % par rapport à avril. «À l'image de l'an dernier, Québec a de la difficulté à assurer une croissance stable de son bassin de main-d'oeuvre disponible», fait remarquer M. Gagnon.

En mai, les travailleurs âgés de 25 à 54 ans et ceux de plus de 55 ans ont été fortement sollicités par les employeurs de la région à la recherche de nouveaux talents. Pour ces catégories d'âge, le taux de chômage a été de 4 %. Chez les jeunes adultes, de 15 à 24 ans, il semble aujourd'hui plus difficile de dénicher un emploi. En l'espace de 12 mois, le taux de chômage est passé de 4,4 % à 10,1 %.

M. Gagnon tient toutefois à se montrer rassurant envers les jeunes travailleurs. «En raison de la vitalité économique et de la diversification des emplois dans la région, des améliorations sont attendues d'ici la fin de l'année pour les 15-24 ans», avance-t-il, précisant que Québec compte de nombreux projets sur la planche à dessin et que de nouveaux chantiers devraient éventuellement démarrer. 

Du jamais-vu depuis 1976

Quant aux résultats pour la province, il s'est créé 14 900 emplois de plus en mai, principalement des postes à temps plein (+29 800). Le travail à temps partiel a quant à lui perdu des plumes (-14 900). 

Pour le taux de chômage, il a atteint un niveau de 6 %, du jamais-vu depuis 1976, indique une étude économique du Mouvement Desjardins. L'équipe de l'institution financière tient toutefois à apporter un bémol. Une situation similaire s'est produite chez nos voisins de l'ouest au mois d'avril. «La baisse par rapport au mois précédent est de 0,6 point de pourcentage, une diminution identique à celle enregistrée en avril en Ontario et cette dernière a été plus que compensée par une remontée de 0,7 en mai pour atteindre 6,5 %», peut-on lire dans le document publié vendredi.

Québec conserve sa couronne des régions... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Parmi les secteurs d'affaires s'étant le plus illustré, on retrouve le transport et de l'entreposage (+9600), les services professionnels, scientifiques et techniques (+6800) et les soins de santé et d'assistance sociale (+6500). 

Pour les prochains mois, Desjardins avance qu'il y a de fortes probabilités que les gains d'emplois se poursuivent au Québec.

54 500 nouveaux postes

Comme pour la province, le marché du travail à travers le pays a également connu un mois faste. Il s'est créé 54 500 nouveaux postes, «nettement au-delà des attentes», et le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 6,6 %, en raison d'un accroissement du nombre de personnes activement à la recherche d'un gagne-pain. Rappelons qu'en avril, le taux de chômage était tombé au plus bas depuis la crise financière de 2008.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, c'est la création de postes à temps plein (77 000) qui a permis d'enregistrer un bilan positif. Les secteurs des biens (+23 300) et des services (+31 300) se sont distingués.

Depuis janvier, il s'est créé un peu plus de 140 000 emplois au Canada, ce qui constitue «un excellent départ d'un point de vue historique», conclut Desjardins.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer