La Baie d'Hudson annonce 2000 mises à pied

Le magasin La Baie d'Hudson du centre commercial... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le magasin La Baie d'Hudson du centre commercial Fleur de Lys fermera ses portes en septembre 2017.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Nguyen, David Hodges
La Presse Canadienne
Toronto

La Compagnie de la Baie d'Hudson (TSX:HBC) a annoncé jeudi qu'elle supprimerait 2000 emplois en Amérique du Nord, en incluant certaines mises à pied déjà annoncées en février.

Le grand détaillant a précisé que les mises à pied devraient permettre d'économiser 350 millions $ par année une fois que le plan de restructuration aura été complètement mis en oeuvre, soit d'ici la fin de son exercice 2018.

Selon l'entreprise, ces économies sont essentielles pour parer aux diverses difficultés qui touchent le secteur du commerce de détail. Plusieurs magasins ont déjà fermé leurs portes avec la montée en popularité du magasinage en ligne.

La majorité des pertes d'emploi surviendront aux États-Unis, se déclinant du siège social jusqu'aux planchers des magasins. Elles toucheront toutes les bannières, et représenteront environ 4 % de sa main-d'oeuvre au Canada et aux États-Unis.

«Nous sommes persuadés que [les mises à pied] n'affecteront les consommateurs d'aucune façon mesurable», a affirmé en entrevue le chef de la direction, Jerry Storch.

«En fait, le service sera meilleur dans les magasins. La plupart des coupes visent à rendre l'entreprise plus agile, à réduire les strates dans l'organisation et à nous permettre d'agir plus rapidement dans cet environnement du détail changeant et de nous attarder de façon plus marquée au modèle multiplateformes liant l'Internet aux magasins», a-t-il ajouté.

M. Storch a affirmé que l'entreprise demeurait engagée à investir dans le magasinage en ligne et dans l'expansion en Europe avec les magasins La Baie et Saks Off 5th.

«Le monde change assurément et cela transformera notre manière de mener nos activités», a dit le chef de la direction.

M. Storch a affirmé que la Compagnie de la Baie d'Hudson «croit encore dans le magasin de détail», particulièrement sur le marché canadien, bien que le marché aux États-Unis pourrait être «saturé» de détaillants.

Nomination

L'entreprise a aussi annoncé la nomination de la dirigeante d'expérience dans le commerce de détail Alison Coville comme nouvelle présidente de La Baie d'Hudson et de Déco Découverte au Canada. Une deuxième équipe assurera la gestion des magasins Lord & Taylor aux États-Unis.

Les mises à pied ont été annoncées dans la foulée du dévoilement des résultats financiers du premier trimestre de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Le détaillant a affiché une perte nette de 221 millions $, soit plus du double de celle de 97 millions $ réalisée à la même période l'an dernier.

Les ventes au détail ont été d'environ 3,2 milliards $, en baisse de 3 %.

L'entreprise, fondée en 1670, est la plus vieille en Amérique du Nord. Elle compte plus de 480 magasins et emploie plus de 66 000 personnes.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer