Eddyfi: un nouveau siège social de 13,75 M$

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Lorsqu'il a fondé avec ses associés Eddyfi Technologies en 2009, Martin Thériault rêvait de mettre au monde une multinationale. Aujourd'hui, il touche à son rêve, si bien qu'il est contraint d'investir 13,75 millions $ pour répondre à la croissance de sa compagnie qui déménage ses pénates à l'Espace d'innovation Michelet, à Québec.

D'ici trois ans, ce sont environ 75 nouveaux cerveaux qui devraient se greffer à la famille d'Eddyfi, présentement installée dans le Parc technologique du Québec métropolitain, anticipe le grand patron. Et pour attirer ces talents dans une municipalité où le taux de chômage est de 4,2 %, il faut une offre alléchante, concède-t-il.

C'est pourquoi le nouveau siège social de l'entreprise, dont les travaux débuteront la semaine prochaine, possédera entre autres, en plus d'un centre de recherche et d'une unité de production, une salle d'entraînement, une salle de soins, une cuisine, un coin lounge, un foyer et un terrain de volleyball. De quoi faire rougir certains compétiteurs.

«On veut être une compagnie différente. On souhaite conserver le dynamisme d'une jeune entreprise et avoir un milieu de travail moderne et très créatif», note en point de presse M. Thériault, avouant que la croissance de l'entreprise des dernières années dépasse «grandement» les prévisions des investisseurs.

Pour soutenir ce projet, la Ville de Québec et le gouvernement du Québec ont investi 500 000 $. L'argent provient du programme d'infrastructures de recherche de Québec, issu de la Stratégie de développement économique. Ce nouvel antre de 54 000 pieds carrés devrait être opérationnel au printemps 2018. La direction prévoit déjà une deuxième phase (32 000 pieds carrés) pour le complexe.

Mais d'ici là, M. Thériault prévoit d'autres surprises qui permettront à Eddyfi, une compagnie qui conçoit et commercialise des équipements et des logiciels d'inspection destinés au secteur industriel, d'augmenter son chiffre d'affaires. Ce dernier oscille d'ailleurs aux alentours de 50 millions $. Une acquisition du côté de l'Europe est notamment dans les plans pour «septembre ou octobre». Dernièrement, Eddyfi annonçait mettre le grappin sur TSC Inspection Systems, situé au Royaume-Uni, pour plusieurs millions de dollars.

Une maquette de l'intérieur du nouveau siège social... (Eddyfi) - image 2.0

Agrandir

Une maquette de l'intérieur du nouveau siège social d'Eddyfi

Eddyfi

«On parle d'une compagnie d'une quarantaine d'employés avec un chiffre d'affaires dans les 10 millions $. [...] Nous avons de l'ambition. Nous voulons conquérir le monde», avance au Soleil l'homme d'affaires, préférant taire pour le moment l'entreprise visée. Une expansion au sud de la frontière canadienne se dessine également à l'horizon pour la prochaine année. Mais impossible de tirer les vers du nez du grand patron. Les négociations sont toujours en cours.

En mars dernier, la Caisse de dépôt et placement du Québec annonçait un investissement de 36,5 millions $ dans Eddyfi afin d'appuyer la réalisation de son plan de croissance à l'international. Ses clients sont des dirigeants de centrales nucléaires, de pétrolières, de minières et d'entreprises issues du domaine de l'aéronautique.

Pour l'heure, Eddyfi commercialise ses produits dans plus de 70 pays et compte plus de 235 employés répartis dans sept bureaux et unités de production à travers le monde.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer