Bombardier règle son différend avec Triumph

Bombardier et Triumph ont conclu une entente réglant leurs différends... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Bombardier et Triumph ont conclu une entente réglant leurs différends commerciaux, environ cinq mois après que le fabricant américain de pièces d'aéronautique eut déposé une poursuite de 455 millions $ CAN contre la multinationale québécoise.

Les deux parties n'ont pas dévoilé les modalités de l'accord, annoncé mercredi.

Dans sa poursuite déposée en Cour supérieure du Québec en décembre dernier, Triumph (NYSE:TGI) réclamait des dommages, alléguant que Bombardier avait apporté des changements en ce qui a trait à la construction de l'aile de l'avion d'affaires Global 7000.

D'après l'entreprise établie à Berwyn, dans l'État de la Pennsylvanie, cela avait engendré des retards en plus de provoquer une accélération de cadence. Bombardier (TSX:BBD.B) avait réfuté ces arguments, affirmant que la société américaine lui devait un montant encore plus important.

En dépit du litige, Triumph avait continué de travailler sur le programme du Global 7000, dont l'entrée en service est prévue en 2018.

Un porte-parole de Bombardier, Mark Masluch, a indiqué que la dispute entre l'avionneur québécois et son partenaire américain ne se traduirait pas par des délais et n'endommagerait pas la relation commerciale entre les deux parties.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer