Pétrolia fusionne avec l'albertaine Pieridae

L'entreprise fusionnée poursuivra le projet d'extraire du pétrole... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas)

Agrandir

L'entreprise fusionnée poursuivra le projet d'extraire du pétrole à Haldimand, à Gaspé, assurent les administrateurs de Pétrolia.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Geneviève Gélinas</p>
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) La québécoise Pétrolia est en voie de fusionner avec l'albertaine Pieridae Energy Limited. L'entreprise fusionnée poursuivra le projet de barge de liquéfaction de gaz avec Tugliq, tout comme celui de produire du pétrole à Haldimand à Gaspé, affirment les administrateurs de Pétrolia.

Pétrolia et Pieridae travaillent à la fusion «depuis plusieurs mois», indique Jean-François Belleau, directeur des affaires publiques et gouvernementales chez Pétrolia. «Il y a un intérêt mutuel de faire avancer les projets et de créer une compagnie intégrée de l'exploration, en passant par la production, jusqu'à la distribution de gaz naturel liquéfié.»

Les deux conseils d'administration s'entendent pour fusionner sous le nom de Pieridae Energy Limited. Les actionnaires de Pétrolia devront entériner la fusion en assemblée d'ici un mois. 

Pieridae est une société privée de Calgary qui projette de construire un terminal méthanier à Goldboro en Nouvelle-Écosse. 

L'entreprise fusionnée conservera ses bureaux à Calgary, à Québec et à Halifax. 

Pieridae apporte «une stabilité financière» à Pétrolia et «plus de profondeur d'affaires», dit M. Belleau. «Il y a tout le réseau de Pieridae à Calgary, du financement pour nos projets, notamment pour avancer plus rapidement le projet Bourque.» En vue de la fusion, Pieridae doit compléter un financement de 50 millions $.

Pétrolia travaille à évaluer le potentiel gazier du secteur Bourque, près de Murdochville en Gaspésie, un projet dont Ressources Québec est partenaire. Si le potentiel s'avère, Tugliq et Pétrolia construiraient un gazoduc jusqu'au port de Gaspé, où une barge liquéfierait le gaz, qui serait livré par navire vers la Côte-Nord, un projet de 500 millions $.

La fusion ne remet pas en question le partenariat avec Tugliq, dit M. Belleau. «Notre priorité demeure de livrer le gaz de Bourque vers la Côte-Nord. Les surplus pourraient être acheminés vers Goldboro», ajoute-t-il.

La fusion «ne change strictement rien» au projet de produire du pétrole à Haldimand, à Gaspé, dit aussi M. Belleau. Pétrolia étudie les données recueillies au forage Haldimand n° 4, et ne fixera pas d'échéancier avant la fin de cette étape. Une controverse entoure ce projet, notamment parce qu'Haldimand n° 4 est situé à 350 mètres de maisons.

S'ils acceptent la fusion, les actionnaires de Pétrolia recevront une action de la nouvelle compagnie pour 12 actions de Pétrolia. Le taux d'échange attribue une valeur de 38 ¢ à l'action de Pétrolia, soit 2,3 fois sa valeur à la clôture des marchés vendredi. L'action a déjà valu 2,50 $ à la fin de 2011. 

Les actionnaires de Pétrolia recevront aussi une action privilégiée qui leur donnera droit à 50 % du montant éventuellement perçu du gouvernement du Québec, en lien avec la fin du projet sur Anticosti. Québec, partenaire de l'exploration pétrolière sur l'île, est prête à dédommager Pétrolia afin de mettre fin au projet.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer