Des maires québécois à Washington pour le bois d'oeuvre

Ottawa et Washington ont signé en 2006 un... (Archives La Presse)

Agrandir

Ottawa et Washington ont signé en 2006 un accord de neuf ans sur le bois d'oeuvre qui mettait de côté les poursuites et les tarifs punitifs concernant le bois d'oeuvre importé du Canada.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Des maires du Québec sont à Washington jusqu'à mardi, dans le cadre d'une mission de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) sur le bois d'?uvre.

L'UMQ veut sensibiliser les élus et les partenaires forestiers américains à l'importance pour les deux pays de parvenir à un accord sur le bois d'?uvre résineux.

Pour ce faire, les maires rencontreront des élus du Congrès américain et des associations du secteur forestier.

Des rencontres avec les dirigeants de la U.S. Lumber Coalition et de la National Association of Home Builders étaient prévues au programme.

Les droits compensatoires imposés par les États-Unis sur les exportations canadiennes de bois d'oeuvre et pouvant aller jusqu'à 24 pour cent seront au menu des discussions de la délégation.

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, est le... (Photothèque Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, est le chef de mission.

Photothèque Le Soleil

«Ces droits compensatoires frappent l'économie québécoise de façon importante», a déclaré le maire de Drummondville et premier vice-président de l'UMQ, Alexandre Cusson, qui dirige la mission.

Depuis Washington, en entrevue à La Presse canadienne, le maire de Drummondville a indiqué qu'il y a «plus de 200 municipalités au Québec dont l'économie dépend principalement de la forêt».

D'ailleurs, les droits compensatoires imposés par les États-Unis ont déjà des répercussions chez Produits forestiers Résolu. À partir de lundi, les quarts de travail dans sept scieries seront réduits. La scierie des Outardes, à Baie-Comeau, suspend certaines de ses activités pendant une période de deux semaines; celle de La Tuque fermera ses portes pendant sept jours à compter du 29 mai.

«On ne vient pas ici avec la prétention qu'on va régler le conflit, on comprend que c'est le gouvernement fédéral qui négocie avec Washington, mais plus on est à sensibiliser les Américains, on croit qu'ultimement ça nous permettra de nous rapprocher d'une entente», a précisé M. Cusson.

Quatre autres maires membres du comité de la forêt de l'UMQ accompagnent M. Cusson. Il s'agit de la mairesse de Rivière-Rouge, Déborah Bélanger, du maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, du maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte, et du maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil.

L'ancien délégué général du Québec à New York, John Parisella, participe aussi à la mission.

Les maires feront un bilan de leur visite à Washington, mardi.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer