La victoire de Macron fait grimper l'euro

La victoire d'Emmanuel Macron dissipe les inquiétudes des investisseurs... (AFP, Kazuhiro Nogi)

Agrandir

La victoire d'Emmanuel Macron dissipe les inquiétudes des investisseurs qui redoutaient un éventuel Frexit.

AFP, Kazuhiro Nogi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

L'euro s'affichait en hausse face aux principales devises lundi matin en Asie, après l'élection du candidat libéral et pro-européen Emmanuel Macron à la présidence française face à la candidate d'extrême droite Marine Le Pen.

Peu après l'annonce des résultats du scrutin, l'euro est monté à 1,1023 $US (1,506 $), contre 1,09998 $US (1 503 $) vendredi soir à New York. Il atteignait ainsi son plus haut niveau depuis novembre, mais les gains étaient plutôt modestes par rapport au premier tour, qui avait vu M. Macron arriver en tête.

Vis-à-vis de la devise nippone, la monnaie commune grimpait aussi, s'affichant à 124,59 yens, son cours le plus élevé en un an, contre 124,05 yens en fin de semaine dernière.

Inquiétudes dissipées

Le candidat centriste, 39 ans, va devenir le huitième président de la Ve République, le plus jeune de l'Histoire, en obtenant près de 65,5 % des voix face à la candidate d'extrême droite (34,5 %), selon les résultats quasi définitifs. Cette victoire dissipe les inquiétudes des investisseurs qui redoutaient un éventuel Frexit.

Mme Le Pen s'était montrée très critique envers l'Union européenne et prônait de transformer l'euro «monnaie unique» en «monnaie commune» réservée aux transactions internationales, tandis qu'une nouvelle devise nationale, le franc, serait réintroduite pour les échanges du quotidien.

Les marchés poussent «un soupir collectif de soulagement», mais cette réaction positive sera probablement de courte durée, a souligné Phil Borkin, économiste de la banque australienne ANZ.

«La grande question est : dans quelle mesure Macron va-t-il obtenir une majorité aux législatives du mois prochain?» a-t-il ajouté. Dans ces circonstances, «toute hausse prolongée de l'euro» semble peu probable. De fait, la devise européenne était déjà retombée sous la barre de 1,10 $US (1,503 $) aux premières heures de la matinée à Tokyo.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer