Accidents mortels à La Romaine: Hydro formera plus de 80 «agents de changement»

Quatre hommes ont perdu la vie depuis le...

Agrandir

Quatre hommes ont perdu la vie depuis le début des travaux au Chantier La Romaine, en 2009.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) Hydro-Québec formera plus de 80 «agents de changement» pour identifier les risques d'accident au méga chantier La Romaine sur la Côte-Nord, où quatre hommes ont perdu la vie depuis le début des travaux en 2009.

La nomination de ces nouveaux «partenaires», qu'ils soient travailleurs, gestionnaires ou entrepreneurs, n'est pas étrangère aux travaux de la firme ERM, qui scrute depuis janvier, les pratiques de la société d'État en matière de santé et sécurité au travail. Les services d'ERM ont été retenus dans la foulée du quatrième accident mortel, en décembre.

«Hydro-Québec a développé ça avec ERM, ça n'existait pas», a confirmé le porte-parole, Mathieu Rouy. C'est d'ailleurs l'une des premières actions que la société d'État essaie sur son chantier de 7,2 milliards $ avant que la firme externe ne produise son rapport dont les recommandations doivent être appliquées à l'ensemble des activités d'Hydro.

Lundi, le grand patron Éric Martel, le conseil d'administration d'Hydro-Québec et les membres du comité spécial formé pour évaluer les mesures de sécurité ont visité le chantier «pour constater de visu l'évolution des pratiques». Depuis le début de son mandat, la firme ERM a rencontré plus de 300 intervenants à La Romaine.

«Il y a du travail qui se fait en parallèle, aussi en collaboration avec ERM, pour changer les choses dès maintenant», a affirmé M. Rouy. Les «agents de changement» sont aussi formés précisément par ERM pour «intervenir immédiatement lorsqu'une situation à risque est identifiée». Vingt-et-un sont à l'oeuvre depuis les «dernières semaines».

La firme poursuit ses travaux et doit livrer son rapport à la société d'État au cours «des prochaines semaines». Hydro-Québec promet de le rendre public. En février, la société d'État a aussi autorisé la présence de trois représentants en santé et sécurité au travail, nommés par les syndicats, dont le travail est dédié à «temps plein» à la prévention.

Sombre bilan

En décembre, le décès tragique du travailleur Luc Arpin, dont le corps est resté prisonnier des décombres pendant deux semaines après l'effondrement d'une paroi rocheuse, a mené à quatre le nombre d'accidents mortels à La Romaine. C'est le plus sombre bilan des vingt dernières années chez Hydro-Québec.

Les travaux d'excavation sur les lieux précis de l'accident à la Romaine-4 sont toujours suspendus, le temps que la Commission des normes, de l'équité, de la santé et sécurité au travail (CNESST) publie son rapport d'enquête. Les travaux d'Hydro-Québec près de Havre-Saint-Pierre mobilisent un millier de travailleurs.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer