Les patrons de la Caisse ont touché 11 M$ en salaires en 2016

Le président et chef de la direction de... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Michael Sabia, a touché un total de 2,82 millions $, en hausse de 8,5 %.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Les six principaux dirigeants de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) se sont partagé près de 11 millions $ en rémunération totale l'an dernier, indique le rapport annuel de l'institution dévoilé mardi.

C'est un peu plus que les quelque 10,7 millions $ en salaires qui avaient été octroyés en 2015.

Son président et chef de la direction, Michael Sabia, a touché un total de 2,82 millions $, en hausse de 8,5 pour cent. Ce montant tient compte du versement d'une rémunération incitative différée de 1,12 million $. En 2013, M. Sabia avait choisi de différer 900 000 $, une somme qui a évolué en fonction de la performance de la Caisse sur trois ans, ce qui lui a permis de réaliser un rendement de 221 723 $.

L'an dernier, M. Sabia a décidé de différer 1,74 million $.

Celui qui était jusqu'à tout récemment premier vice-président et chef des placements, Roland Lescure, arrive au deuxième rang au chapitre du salaire global, avec 2,62 millions $, en hausse de 20 pour cent.

M. Lescure, qui a quitté ses fonctions au début du mois pour se joindre à la campagne du candidat à la présidentielle française Emmanuel Macron, a touché une somme différée de 987 739 $.

En 2016, la Caisse a affiché un rendement de 7,6 pour cent, soit 18,4 milliards $, dépassant son indice de référence fixé à 5,8 pour cent. Sur cinq ans, il s'agissait toutefois de la moins bonne performance annuelle du bas de laine des Québécois.

Sur cinq ans, le rendement de la CDPQ a été de 10,2 pour cent, soit 1,1 point de pourcentage de plus que son indice de référence.

Au total, les employés de l'investisseur institutionnel ont touché des primes de 59 millions $, en hausse de 21 pour cent par rapport à l'an dernier. La Caisse justifie cette progression par son rendement sur cinq ans ainsi qu'une «valeur ajoutée» de 12,3 milliards $ générée l'an dernier.

L'ensemble des employés ont choisi de différer jusqu'en 2019 une somme de 32 millions $.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer